•   L’histoire de Grenoble couvre plus de 2 000 ans. À l'époque gallo-romaine, le bourg gaulois porte le nom de Cularo puis de Gratianopolis et voit son importance accrue lorsque les Comtes d’Albon la choisissent au début du xie siècle comme capitale de leur principauté, le Dauphiné. Avec ce nouveau statut, puis trois siècles plus tard l'annexion du Dauphiné au royaume de France, l'économie de Grenoble s'est développée pour devenir une ville parlementaire et militaire, gardienne de la frontière avec les États de Savoie.

    Grenoble voit son importance s’accroître par son développement industriel. Celui-ci commence véritablement au xviiie siècle avec la ganterie et s’accentue dans la deuxième partie du xixe siècle, avec la découverte des possibilités de la Houille Blanche, illustrées par l'organisation de l'exposition internationale de la houille blanche en 1925. Mais Grenoble connaît sa plus forte croissance durant les Trente Glorieuses, qui coïncident avec la tenue des jeux olympiques d'hiver de 1968, symbolisant cette période de grands bouleversements pour la ville. Son développement se poursuivant, Grenoble est aujourd'hui un centre important de recherche scientifique pour l'Europe.

     SITUATION   RENSEIGNEMENTS UTILES    LES LOUPS

    Situation locale


    Situation nationale

     

    14 Rue de la République
    Tél. 04 76 42 41 41

    SITE WEB 

    11 Boulevard Jean Pain
    Tél. 04 76 76 36 36
    SITE WEB 

     

    Hiver comme été, les loups faisaient des ravages en Dauphiné, comme dans beaucoup d'autres régions de France; De nombreux textes nous parlent d'enfants dévorés. Telle était la terreur des habitants qu'ils édifièrent la légende des loups-garous, c'est à dire des hommes métamorphosés en loups. On retrouve cette croyance à travers toute l'Europe.
    Le Cardinal Le Camus raconte, dans une de ses lettres, avoir été témoin au cours d'une tournée pastorale, d'une battue organisée par ses diocésiens pour se débarrasser d'une meute de loups. On cernait les carnassiers dans les bois et les taillis et on y mettait le feu. Ceux qui ne périssaient pas dans le brasier étaient abattus au moment ou ils cherchaient à s'enfuir. Ainsi naquit l'expression "Brûleurs de Loups" qui allait devenir le surnom des dauphinois.

    En 1754, une battue particulièrement importante fut organisée dans la région de Chandrieu, non loin de Saint Jean de Bournay. Plus de deux milles paysans se rassemblèrent. Renforcés par des soldats, ils parvinrent à chasser une meute nombreuse vers une combe pleine de broussailles. Alentour, ils boutèrent le feu. Mais les loups devaient mettre longtemps à disparaître et le dernier fût abattu dans le bas Dauphiné quelques années après la seconde guerre mondiale. On le rapporta à Grenoble. On l'empailla et on l'installa dans une vitrine au Muséum d'histoire naturelle. (Extrait de l'Histoire du Dauphiné, de P.Dreyfus)


    Vue sur Grenoble du fort de la Bastille

     LE TOURISME À GRENOBLE 

     Grenoble et son tourisme ...

    Connaître son histoire
    Fondée un peu avant Jésus Christ par un peuple Gaulois dénommé les Allobroges, Grenoble, capitale des Alpes est une citée riche en histoire. Plusieurs histoires se côtoient à Grenoble. Il y a bien sur l’histoire de France avec des évènements célèbres comme par exemple la journée des tuiles en 1788,  ou bien encore ...

    Quelques personnages célèbres à Grenoble
    Les dispositions de Jacques de Vancanson , dixième enfant d’une famille de gantiers de Grenoble, pour la mécanique se révélèrent de très bonne heure et d’une manière significative. Conduit par sa mère, tous les dimanches, chez certaines vieilles dames, celles-ci avaient l’habitude de s’en débarrasser en le reléguant dans une chambre non habitée et qui avait pour principal meuble ...
    Stendhal, de son vrai nom Marie-Henri Beyle, né le 23 janvier 1783 à Grenoble et mort le 23 mars 1842 à Paris, est un écrivain français de la première moitié du XIXe siècle.

    Engagé dans l'armée en 1800, il occupa surtout des fonctions d'administration militaires comme durant la campagne de Russie en 1812. Amateur d'arts et passionné d'Italie où  il effectua de nombreux séjours...

    La Bastille de Grenoble

    La Basille à GrenobleCet emplacement a été choisi car il permet de surveiller, de contrôler et de défendre la ville de Grenoble du XIXe siècle et les vallées de l'Isère (Grésivaudan) et du Drac, tout en étant très difficile à attaquer et à prendre car entouré de falaises et de pentes raides.

    La plate-forme est d'origine glaciaire : il s'agit d'un épaulement glaciaire formé lors du retrait du glacier de l'Isère il y a environ 10 000 ans.

    Les premiers remparts sont construits au XVIe siècle par le duc de Lesdiguières dont il ne reste qu'une échauguette en vestige. Lesdiguières a d'ailleurs conquis Grenoble en passant par la Bastille, seul point faible de la ville. 

    Le général Haxo reprend le tracé des murs et les transforme en murailles flanquées de portes (Porte de France et porte Saint-Laurent sur les  quais), de tours et de bastions, le tout couronné par le fort proprement dit. Le chantier durera de 1823 à 1848 

     

    Jacques Louis César Alexandre, comte Randon (25 mars 1795 à Grenoble - 16 janvier 1871 à Genève) est un militaire et homme politique français. Il fut maréchal de France et gouverneur d'Algérie.
    Randon est issu d'une famille protestante originaire de l'Hérault. Il a pour oncles le révolutionnaire Barnave et le général d'Empire Marchand. Élève d'un lycée de Grenoble, il vit ses moments de liberté chez son oncle le général.

    Lionel Terray est un alpiniste français né le 25 juillet 1921 et mort le 19 septembre 1965. Il est connu pour ses nombreuses premières et ses expéditions parmi lesquelles la conquête du premier sommet de plus de 8000 mètres : l'Annapurna.
    Il laisse un ouvrage au titre évocateur : « Les Conquérants de l'inu
    tile » dont sont extraites les citations ci-dessous.....

    Le chevalier BayardBayard ou Pierre III Terrail est le fils d'Aymon (ou Amon), seigneur de Bayard, et d'Hélène Alleman de Laval, sœur de l'évêque de Grenoble Laurent Alleman. Les Terrail étaient une famille de la noblesse dauphinoise qui, depuis cinq générations, avait vu périr quatre de ses membres dans la guerre de Cent Ans. L'art de vivre et de mourir et le sens aigu de l'honneur étaient les valeurs essentielles de cette famille. Quoique nobles, les Terrail ne peuvent mener grand train, leur domaine se limitant en effet à 28 journaux, soit l'équivalent de 7 hectares.

    Pierre Terrail naît à Pontcharra en 1475 ou 1476, au château Bayard, une simple maison-forte construite au début du XVe siècle par l'arrière-grand-père de Bayard, Pierre du Terrail Le fort est construit sur les flancs du mont Rachais, montagne la plus au Sud du massif de la Chartreuse. premier...


    Prenez de la hauteur, inventez les possibles, explorez les tendances, repoussez les limites, saisissez l’instant…
    Cette vidéo de Grenoble-Alpes concentre toute la richesse et la diversité de la métropole Grenobloise : elle vous invite à ressentir les différentes atmosphères de la destination Grenoble-Alpes entre sports de plein air, culture, gastronomie, artisanat, événement, à la fois destination urbaine, aérienne, festive et montagnarde… voyagez à travers le temps et l'espace.

    Voir l'album photos

     
     
    Partager via Gmail Pin It

    40 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires