• Comme vous pouvez le constater sur les photos il y a du brouillard de bonne heure le matin juste avant notre randonnée au départ de Montolivet en Seine-et-Marne. C'est la deuxième randonnée que nous avons l'occasion de faire en groupe.
    L'ambiance est très sympa du départ jusqu'à l'arrivée où la presse nous attend pour écrire un petit article et le moment de l'apéro car nous n'allions pas nous quitter comme ça.
    Une jolie balade au travers de la campagne et le bonheur de pouvoir apercevoir lièvres, lapins et chevreuils. D'ailleurs vous aurez l'occasion de voir un lièvre détaler sur l'une des photos de l'album.

     SITUATION   RENSEIGNEMENTS UTILES    LE PASSÉ A SA PLACE

    Situation nationale

    Situation locale

     

    OFFICE DU TOURISME 
    35 rue des Promenades
    77320 La Ferté-Gaucher
    Tél.: 01 64 04 06 68
    Fax : 01 64 04 08 73
    contact@tourisme-la-ferte-gaucher.com
    SITE

    MAIRIE
    1, place du Général de Gaulle
    77320 La Ferté-Gaucher
    Tél.: 33 - (0) 1 64 75 87 87
    Fax : 33 - (0) 1 64 20 37 22
    Courriel : info@la-ferte-gaucher.org
    SITE

     
    Dès 1914, la qualité de « Mort pour la France » est attribuée aux civils et aux soldats victimes de la Première Guerre mondiale ; ainsi, tout au long du conflit, le ministère de la Guerre tient à jour un fichier de tous les soldats honorés de cette mention qui répondait à des critères précis : seules les personnes décédées entre le 2 août 1914 et le 24 octobre 1919, morts sur le champ de bataille ou à cause de dommages directement imputables au conflit, étaient susceptibles de la recevoir.
    Par la loi du 25 octobre 1919, « relative à la commémoration et à la glorification des morts pour la France au cours de la Grande guerre », l’État lance le projet d'un Livre d'or comprenant les noms de tous ces héros anonymes, qui serait déposé au Panthéon. Le ministère des Pensions, nouvellement créé, est chargé d'établir, à partir du fichier existant, la liste des Morts pour la France de chaque commune ; il l'adresse en 1929 aux maires qui la contrôlent et l'amendent. Des correspondances témoignent souvent de ces échanges entre les deux parties. Toutefois, les décalages entre les noms figurant sur les monuments aux morts et ceux des Livres d'or proviennent du fait que la liste du ministère est établie en 1929 alors que les monuments aux morts ont presque tous été érigés entre 1920 et 1925.


    L'église de Montolivet, point de départ de la randonnée

    POUR VOUS GUIDER SUR LE CHEMIN ET AUX ALENTOURS
       
    DESCRIPTION DU PARCOURS DE LA RANDONNÉE

    Boucle de Montolivet

    Balisage : aucun
    Longueur : 10,000 Km
    Temps : 2 heures 30
    Difficulté : facile
    Cartes IGN : 2614 E
    Pensez à vous en munir

    Départ de l'église de Montolivet

    Face à l'église, emprunter la route départementale N° 219 sur votre gauche.
    1 - Au bout de 100 m env. prendre à droite la petite route et bifurquer à gauche à la première fourche
    2 - Prendre le chemin à droite et le suivre jusqu'au bout
    3 - Se diriger à droite sur le chemin jusqu'au bout
    4 - Prendre à droite puis tout de suite à gauche sur le point n° 5.
    6 - Arrivé à la croisée des chemins prendre en face en direction de Montdauphin. Traverser Montdauphin et continuer sur la route à droite.
    7 - Au bout de cette route prendre à gauche et suivre le chemin
    8 - Tourner à droite et suivre le parcours jusqu'à la départementale N° 31.
    9 - Prendre la départementale à droite sur quelques centaines de mètres puis entrer dans le sous bois au point n° 10. Vous marchez sur la limite entre le département de Seine et Marne et celui de l'Aisne.
    10 - Bifurquer à gauche et suivre le chemin jusqu'à Coucermont (situé dans l'Aisne)
    11 - A la sortie de Coucermont, à la fourche, se diriger à droite et continuer après le deuxième chemin à droite.
    12 - Tourner à droite puis emprunter le chemin à gauche au point 13. Se diriger sur la départementale 219.
    14 - A la rencontre avec la D 219, tourner à droite pour rejoindre votre point de départ.

     Une petite page d'histoire pour commencer

    Le nom de la commune reste encore un peu enigmatique quant à son origine. Certains pensent qu'il s'agirait d'une contraction de Mont des Oliviers, mais peu probable, la région ne se prêtant guêre à la culture des olives, cependant une origine faisant référence à la religion catholique peut être envisageable.

    D'autres, par contre pensent qu'il s'agirait de la contraction du Mont des Olivettes, l'olivette étant une variété de raisin cultivée jadis dans le bassin parisien et notamment en Seine-et-Marne. Cette deuxième hypothèse est sans doute plus réaliste que la première, sachant que Montolivet se trouve à peine à deux kilomètres à vol d'oiseau du département de la Marne et de son célèbre Champagne.
     

    L'église de Montolivet, même si on peut la qualifier de "banale", possède cependant une belle statue équestre en bois de Saint Féréol (XVe siècle) et une statue en bois polychrome de Saint Éloi (XVIIe siècle). En face de l'église on peut voir la tombe d'un chevalier de l'ordre des hospitaliers.

    Thiercelieux, hameau de Montolivet, est une ancienne seigneurie et conserve les restes d'un manoir. Il aurait été un relais des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem. L'ancienne chapelle, unique vestige, a été transformée en habitation.
     

    Un peu de tourisme

    Montolivet est un petit village situé en pleine campagne, le tourisme y est rare mais les alentours peuvent vous apporter des belles découvertes. La Ferté-Gaucher est une ville intéressante qui présente toutes les caractéristiques d'une petite ville de province. De nombreuses activités y sont recensées comme le vélo-rail, les sports mécaniques compris à l'intérieur d'un complexe qui comporte de nombreuses activités.

    La campagne Seine-et-Marnaise est particulièrement jolie entre La Ferté-Gaucher et Montolivet, vous pouvez traverser de jolis petits villages de caractère.

    La situation, vallée du Grand Morin, en fait un endroit privilégié pour le tourisme, les randonnées, la pêche et surtout le repos.

    Vous pourrez découvrir dans certains des articles présentés sur le blog (dans le carnet de voyage), les différents lieux qui vous permettront aussi de trouver un refuge pour la nuit et une table pour le déjeuner ou le dîner.

    Un clic pour voir la photo panoramique 

    Ouvrir l'album photos
    Cliquez sur la composition ci-dessus pour voir l'album photos

     
     
    Partager via Gmail Pin It

    66 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires