• Classé dans le cadre des plus beaux villages de France, Vouvant est enserré dans une boucle de la rivière Mère, derrière une enceinte fortifiée encore bien conservée, Vouvant est né de la légende de Mélusine, ancêtre des comtes de Lusignan qui aurait donné, en une nuit, un château au village. De cet édifice ne reste, veillant sur les maisons enduites de chaux, que le donjon appelé « tour Mélusine ». La magnifique église romane du XIe S est une incontournable de la visite.

    Le bourg de Vouvant est implanté sur une colline entourée sur trois côtés par la rivière Mère. La commune se situe au sud-est du département de la Vendée, entre Fontenay-le-Comte et La Châtaigneraie, dans le sud du Bocage vendéen, à proximité du marais poitevin et à une quarantaine de kilomètres des côtes.

     SITUATION    RENSEIGNEMENTS POUR VISITER   LA LÉGENDE DE MÉLUSINE

    Situation nationale

    Situation locale

     

    OFFICE DU TOURISME
    Place du Bail
    Vouvant 
    Tél. 02 51 00 86 80
    SITE WEB

    HÔTEL DE VILLE
    10 Place de l'Église
    85120 Vouvant
    Tél. 02 51 00 80 21

     

    MélusineCette légende nous a été transmise par le roman de Jean d’Arras au XIVe siècle.

    Un soir en forêt de Coulombiers, après une longue journée de chasse, Aimeri, comte de Poitiers et son neveu Raimondin poursuivent un sanglier. Leur course les amène près de Lusignan. Et là, Raimondin tue accidentellement son oncle. Désespéré, Raimondin erre dans la forêt et c’est alors qu’il découvre trois jeunes filles dans une clairière, dansant au clair de lune. L’une d’elle lui sourit. Il s’agit de Mélusine. Elle est fée, fille d’Elinas, roi d’Albanie et de la fée Pressine. Sa mère pour la punir d’être méchante avec son père, l’a condamnée à l’immortalité à moins qu’elle ne se fasse aimer d’un homme qui accepte de ne pas la voir le samedi. En effet, ce jour là, Mélusine prend son bain et ses longues jambes fines se transforment en une horrible queue écailleuse. Si son mari la surprend, elle ne pourra pas retrouver sa forme humaine...


    En balade dans Vouvant - Les deux ponts

     L'histoire de Vouvant

    Geoffroy la Grand'DentIl est encore difficile de dater l’occupation du site de Vouvant. La seule preuve de la naissance de Vouvant remonte à la charte octroyée à l’Abbaye de Maillezais, par Guillaume Le Grand, Duc d’Aquitaine entre 1010 et 1020. Guillaume le Grand souhaite asseoir son autorité sur le Bas-Poitou et va choisir Vouvant pour l’édification d’une forteresse seigneuriale probablement au « château neuf » et d’un ensemble monastique. Il y avait probablement édifié antérieurement un petit château-fort, rendez-vous ...

     

    Le patrimoine de Vouvant - L'ÉGLISE

    Ce monument prestigieux, est un exemple en terme d’architecture romane du Bas Poitou. En 1840, elle fut la première église de Vendée classée monument historique par Prosper Mérimée. Commencent alors la reconstruction et restauration de cet édifice qui avait déjà fait l’objet de réparations et de transformations suite notamment aux dommages des guerres de religion. A la fin du XIXème, la flèche surmontant le clocher est remplacée par un clocher octogonal et seules les trois premières travées, la crypte et le chœur sont restaurés.

    LA CRYPTE

    La crypte dont la forme épouse celle du chœur a conservé ses parties basses anciennes. Plusieurs sculptures y demeurent parmi lesquelles le gisant d’un chevalier et une belle tête romane. Vous y découvrirez une vidéo, initiative de l’association « Patrimoine du Vouvantais » , qui propose aux visiteurs un historique et une interprétation des sculptures du portail.

    Une petite vidéo vous expliquera en détail la vie, le patrimoine, l'hisoire et tout ce qui touche la commune de Vouvant. 

    Un voyage à faire au travers de l'histoire. Des découvertes surprenantes. Profitez du voyage.

    A propos de la rivière "La Mère", qui traverse Vouvant

    Un clic pour agrandirDe 32,9 km de longueur, elle possède deux têtes d'écoulement (sources) que sont les ruisseaux des Gerbaudières et de la Fontaine de Baignetruie tous deux situés à la limite des territoires communaux du Breuil-Barret et de Saint-Pierre-du-Chemin.

    La Mère, principal affluent de la rivière Vendée, la rejoint sur le territoire de la commune de Mervent.

    Un clic pour voir l'album photos

     
     
    Partager via Gmail Pin It

    37 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires