•  SITUATION DE LA ROCHELLE   POUR POUVOIR SE GUIDER    LA PÊCHE DU DIABLE

    Situation nationale

    Situation locale

     

    Office de Tourisme de l'Agglomération de La Rochelle
    2 Quai Georges Simenon
    17000 La Rochelle
    Tél. 05 46 41 14 68 
    SITE WEB

    Mairie de La Rochelle
    3 Place de l'Hôtel de ville
    17000 La Rochelle
    Tél.  05 46 51 51 51
    SITE WEB

      Une légende affirme qu’un vieux loup de mer, « qui avait traîné sa bosse dans les cinq parties du monde », fit un jour, non loin du port d’Ars en Ré, une effrayante rencontre : un étrange pêcheur, aux yeux de braises fascinants, au rictus grimaçant, et qui lui représenta le terme de son existence en nombre de poissons venant d’être pêchés...

    En ce matin de septembre lumineux et tout rose, le chantier de construction de navires du petit port d’Ars, s’animait d’une activité inaccoutumée. Au milieu du pêle-mêle des fragments d’épaves, des pièces de bois mal dégrossies jetées le long des ateliers et magasins, de l’enchevêtrement pittoresque des tréteaux, cabestans, outils épars qui envahissaient la grande cale, du va et vient joyeux des ouvriers préludant à leur tâche ; le patron constructeur Rémy, court et râblé...

     HISTOIRE DE LA ROCHELLE

    Clic pour agrandirLa RochelleSantonum portusRupella, Rochella,  est une ville portuaire de France, chef-lieu du départe-ment de la Charente-Maritime ;  76 600 habitants. Elle se situe  à 470 kilomètres au Sud-Ouest de Paris, sur l'Atlantique, au fond de la petite anse septentrionale formée par les pointes de Chef-de-Baie au Nord et des Minimes au Sud, à l'extrémité d'un pays de marais desséchés, face à l'île de Ré (pont de 2,9 km); tête du canal de La Rochelle à Marans. 

    La Rochelle possédait au XVIIIe siècle de nombreux établis-sements industriels, des raffineries de sucre, des faïenceries, des verreries, etc. La perte de la colonie de Saint-Domingue réduisit l'industrie à la manipulation des productions locales. Les marais salants des environs mêmes ont tendu à disparaître, étant trop peu rémunérateurs. Les huîtres sont encore élevées près de la côte et font l'objet d'un grand commerce aux environs, il est un grand nombre de bouchots pour la culture des moules qui est très productive. La pêche est active et fournit des poissons frais. Le commerce est surtout maritime, et témoigne d'une longue histoire où l'on rencontre aussi bien les pêcheurs des bancs de Terre-neuve, que Cavelier de La Salle, qui organisa le commerce des fourrures avec le Canada, ou encore les planteurs de Louisiane et des Antilles, l'un des maillons de la traite esclavagiste

    EGLISE SAINT SAUVEUR

    Un vimaire de feu l'a détruite en 1419. La reconstruction est achevée en 1492 par la construction du porche. L’église rebâtie est de style gothique flamboyant.

    Rosace de style gothique flamboyant, vestige de la deuxième église

    On mit en œuvre pour la rebâtir tout ce que l’art gothique comportait de richesse architecturale à cette époque. « Elle était fort belle — dit Amos Barbot — et entièrement couverte en plomb. » À l’intérieur, on trouvait une « Mise au tombeau » due au célèbre sculpteur Michel Colombe, dont les personnages étaient coloriés (début du XVIe siècle).

    Louis XII prit sous sa protection les biens de l'église et de la fabrique par lettre patente du 19 février 1500. Il déclare l'église de fondation royale, et en s'institue : « Chef et maystre de la confrairie du corps de Christ et de Saint-Marsault, desservie dans ladite église ». Titre qu'avaient déjà porté avant lui Louis XI et Charles VIII. Vestiges et amorces visibles depuis le clocher de l'ancien portail

    Dans les premiers temps de la réforme, aux périodes de plus grandes tolérances, les ministres des deux cultes s’entendirent pour célébrer leurs offices à des heures différentes et se partageaient les frais de chandelle. Mais cette bonne entente ne durera pas, et le 9 janvier 1568, le maire François Pontard leva l'étendard de la révolte contre les papistes, emprisonna les prêtres et les opposants. Il laissa la populace se ruer dans les églises qui furent mises à sac, brûlées et dépossédées, au profit de la cause, de leurs biens les plus précieux.

    Le 10 février, les habitants craignant de devoir subir un siège, mettent la ville en état de défense. Manquant de matériau pour les fortifications, on fit démolir la plupart des églises. Les débris de Saint-Sauveur furent utilisés pour la construction du bastion du Gabut (Bastion situé sur la muraille qui reliait la tour Saint-Nicolas à la porte Saint-Nicolas).

    De cette merveille de la ville, il ne reste plus aujourd'hui que le clocher et des fragments de portail. Le clocher fut conservé à des fins militaires, pour servir de tour d'observation, voire de plateforme pour canon. Le portail s'écroule dans la nuit du 1er février 1573.

    L’emplacement même de l’église est vendu à Guillaume Gendreau, échevin. Au commencement du siècle suivant, les catholiques firent l'office quelque temps sous le clocher. (Source Wikipédia)

     

    LA ROCHELLE : C'EST UNE VILLE BIZARRE

    L'hôtel de ville de la RochelleC'est vraiment une ville bizarre et de grand caractère que La Rochelle, avec ses rues mêlées comme un labyrinthe et dont les trottoirs courent sous des galeries sans fin, des galeries à arcades comme celles de la rue de Rivoli, mais basses, ces galeries et ces arcades écrasées, mystérieuses, qui semblent construites et demeurées comme un décor de conspirateurs, le décor antique et saisissant des guerres d'autrefois, des guerres de religion héroïques et sauvages. C'est la vieille cité huguenote, grave, discrète, sans aucun de ces admirables monuments qui font Rouen si magnifique, mais remarquable par toute sa physionomie sévère, un peu sournoise aussi, une cité de batailleurs obstinés, où doivent éclore les fanatismes, la ville où s'exaltDocument PDF, patientez pendant le téléchargementa la foi des calvinistes et où naquit le complot des quatre sergents.
    Guy de Maupassant, L’épave. Conte paru dans Gil Blas, 1886.

    LA PORTE DE LA GROSSE HORLOGE

    La porte de la grosse horlogeLa grosse horloge est l'un des monuments emblématiques de la ville de La Rochelle.À l'origine, ce bâtiment était l'une des portes fortifiées de la ville.
    Sa création initiale remonterait au XIIe siècle.
    Il est intéressant de savoir qu'à l'époque il n'y avait pas un passage mais deux : un pour les chariots ou assimilés et un autre moins large pour les piétons.
    En 1478, un campanile abritant un cloche coiffe l'ensemble. Mais l'aspect actuel remonte en 1746, lorsque l'on coiffa son sommet de ce cartel Louis XV, depuis l'ensemble ne changea guère.
    La grosse horloge est la propriété de la ville de La Rochelle, la porte est classée au monuments historiques depuis 1978. Contrairement à certaines autres grosses horloges de France ( Rouen .... ) celle-ci ne donne que l'heure.

    OU DORMIR ET MANGER, CHOISISSEZ

    La ville de la Rochelle regorge d'endroits où il est possible de se reposer mais aussi de pouvoir dîner dans des restaurants sympathiques. Vous les trouverez dans la liste en cliquant sur le panneau ci-dessus.

    HÉBERGEMENTS A LA ROCHELLE - PASSEZ DE BONNES VACANCES

    Un clic pour voir l'album photos

     
     
    Partager via Gmail Blogmarks Pin It

    51 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires