• Le château de Condé-en-Brie PRÉSENTATION DU CHÂTEAU DE CONDÉ-EN-BRIE

    A l’origine, le Château de Condé n’était sans doute qu’une belle « ferme » gallo-romaine construite idéalement dans la plaine fertile sur les bords de la Dhuys et du Surmelin. Au XIIᵉ siècle, Jean de Montmirail devint le premier seigneur de Condé qui était alors un fief noble ayant haute et basse justice et autorisation de fourches patibulaires. Son gendre, Enguerrand III de Coucy agrandit le château avec un donjon, des meurtrières et murs de deux mètres d’épaisseur, des souterrains qui communiquent avec le village qui lui aussi est fortifié à cette époque.

    POUR DÉCOUVRIR

    Situation nationaleSYNDICAT D'INITIATIVE
    Espace de Sade
    Rue de la Gare
    02330 Condé-en-Brie
    Tél. 03 23 82 05 38
    SITE INTERNET 

    Situation localeMAIRIE
    1, rue de Chaury
    02330 Condé en Brie
    Tél. 03 23 82.43.36
    SITE INTERNET 



    CHÂTEAU DE CONDÉ EN BRIE

    4 Rue du Château
    02330 Condé-en-Brie
    Tél. 03 23 82 42 25
    SITE INTERNET

     

    UNE HISTOIRE DE FAMILLE
     

    Le château de CONDÉ : demeure d’une des familles les plus influentes de l’histoire ! 

    Dans l’Aisne, à une centaine de kilomètres de la capitale, cette demeure flanquée d’une élégante tour ronde ne révèle ses secrets que lorsqu’on y pénètre. Les décors intérieurs, réalisés par les plus grands peintres des XVIIe et XVIIIe siècles, ne sont que somptuosité et magnificence. Le château de Condé est le seul dans l’Aisne à avoir conservé ses fastueux ornements ! Ensemble, faisons le tour du propriétaire de cette demeure aux illustres occupants ! Marchons sur les pas de Jean de la Fontaine et de l’intransigeant cardinal de Richelieu ! 
     
    La construction du château de Condé remonte au XIIe siècle, sous l’égide d’Enguerrand III de Coucy. Cet homme est le gendre du premier seigneur de Condé, Jean de Montmirail ! La vocation défensive de la forteresse se traduit alors par l’épaisseur des murs et les archères. Les familles vont se succéder dans le castel d’alors, passant de la maison Luxembourg jusqu’à la glorieuse famille Bourbon, avec François de Bourbon, comte de Vendôme. L’un des héritiers, Louis de Bourbon (oncle du futur Henri IV !), se fit appeler « prince de Condé » ! Il devint ainsi le premier d’une longue lignée ! Louis de Bourbon va mourir tragiquement, assassiné. Le bien reste en la possession des Bourbons, et ce, jusqu’en 1641, date à laquelle Marie de Bourbon-Condé épouse Thomas de Savoie-Carignan ! 
    LE CHÂTEAU

    Demeure de François de Bourbon, l’ancêtre de tous les rois de France depuis Henri IV,  des premiers princes de Condé et de leurs descendants jusqu’au XVIIIᵉ siècle,  ici ; le Cardinal de Richelieu a sa chambre, la célèbre Olympe Mancini, experte en poudres d’amour et de succession invite son voisin Jean de La Fontaine, enfin pour punir le Prince Eugène, les dragons du roi saisissent la principauté. En 1719, La Faye, agent spécial, académicien et grand ami des Savoie, achète Condé et lui rend ainsi sa liberté.

    Depuis cette époque, “ le bijou est à l’intérieur ! ” Le plus étonnant, c’est cette peinture de Watteau découverte il y a seulement quelques années. Quel bonheur de voir le visage des enfants s’illuminer devant le miroir magique. J’aime aussi entendre les rires des adultes à la fin du récit de ce conte si bien caché de La Fontaine. Condé, c’est également une aventure familiale hors du commun…
    Regarder vers l’avant, imaginer tout ce que l’on pourrait encore améliorer est sans doute ce qui me passionne le plus.

    Vivant, habité et ouvert au public. C’est un des rares châteaux privés possédant une telle authenticité, autant de peintures et décors inchangés depuis leur création. Son histoire pétillante, ses chambres, boudoirs et salons ressemblent à ceux d’un conte de fée. Une féerie que l’on peut facilement découvrir et partager en famille. Aussi, après la visite, petits et grands sont toujours ravis de partir à la recherche du fameux trésor dissimulé dans le Parc.


    L'entrée du château à une heure d'affluence
    LES OCCUPANTS ET LA DECORATION INTERIEURE

    Le château de Condé qui a le privilège d'avoir donné son nom à l'une des branches les plus illustres de la Maison de Bourbon, connut alors un sort moins heureux. En 1711, Louis XIV confisqua les biens des Savoie en France, sans doute pour se venger des échecs que lui avait fait subir le Prince Eugène de Savoie à la tête des armées autrichiennes. Le château mis sous séquestre, fut occupé militairement de 1711 à 1719 et se trouvait en fort mauvais état quand il fut acheté par Jean-François Lériget de la Faye. 

    Cet homme doué de nombreux talents fut à la fois un financier, un homme de lettres et un diplomate au service du Roi Louis XIV et du Régent. Administrateur de la Compagnie des Indes, membre de l'Académie Française, il fut aussi Chef du Cabinet Royal et conseiller particulier du Roi et, à ce titre, chargé de missions importantes, entre autres, celle de chercher une épouse pour le jeune Louis XV. Déjà propriétaire à Paris de deux hôtels où il donnait des réceptions littéraires, il voulut jouir d'une résidence des champs en transformant Condé à la mode du dix-huitième siècle. Il confia la tâche à Servandoni, l'un des architectes du Palais Farnese à Rome, maître du trompe-l’œil et spécialiste du décor de théâtre mobile.

    SUR LA ROUTE DE ...

    Sur la route du Champagne, le château de Condé est habité toute l'année.
    Le Bijou est à l’intérieur ! Ses somptueux décors des XVIIe et XVIIIe siècles ont été réalisés par les artistes les plus prestigieux (Watteau, Boucher, Oudry, …) à la demande des Bourbon, des Princes de Condé et de Savoie puis du Marquis de la Faye.

    Pour un mariage, une réception, un séminaire ou lancement de produits, des tournages de film ou photos de mode, les espaces du Château des Princes de Condé vous séduiront.

    Sur la Route du Champagne, à 100 km de Paris, le Château de Condé cache dans son parc aux arbres tricentenaires, maintes merveilles et surprises. Le Château de Condé est un domaine privé, classé monument historique et habité toute l'année. Ses somptueux décors des XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècles ont été réalisés par les artistes les plus prestigieux (Watteau, Boucher, Oudry, Servandoni…) à la demande des Bourbon, des Condé, des Princes de Savoie, puis du Marquis de la Faye.

    Ce château permet d'évoquer une partie de l'histoire de France à travers des personnages illustres comme les Princes de Condé, de Savoie, Jean de La Fontaine ou le Cardinal de Richelieu et Mazarin sans oublier Olympe et ses "poudres" mystérieuses… Vous serez conquis par l'aile "Watteau" et ses fresques découvertes récemment, la chambre de Richelieu, les magnifiques "trompe-l’œil" de Servandoni, les "petits appartements privés", et l'exceptionnel salon décoré par Oudry où une surprise vous attend ...


    LES VIDÉOS SUR LE CHÂTEAU



    Il était une fois le château de Condé par Aisne_Tourisme

    Le libertinage dans les contes de La Fontaine

    Dans un salon du château de Condé-en-Brie, toujours dans l'Aisne, ce sont des tableaux de chasse peints par Jean-Baptiste Oudry qui décorent les murs. Mais les fables de La Fontaine ont aussi une place dans les salles richement ornées. 

    Dans une chambre, on trouve une peinture du villageois qui a perdu son veau, un conte libertin du fabuliste. "Vers 1716, 1717, 1718, c'est une société qui va découvrir avec délice non seulement les écrits un peu licencieux de La Fontaine, les contes, mais aussi qui va commencer à demander tout doucement à des peintres de les illustrer", glisse Aymeri De Rochefort, propriétaire du château de Condé-en-Brie. 

    Le grand écart est immense avec notre époque où les contes libertins de La Fontaine prêtent simplement à sourire, alors que les mœurs de l'occident n'ont plus rien à voir avec celles en cours en 18e siècle. Mais les fables illustrées de La Fontaine inspirent toujours des artistes contemporains. Illustrateur le plus connu des écrits du fabuliste, le peintre Gustave Doré (1832-1883) inspire des artistes des street-artistes. "Je connais Gustave Doré. J'ai vu ses gravures, ça me parle. Avec un collègue, on travaille sur un tracé direct sur fond clair avec juste du trait. C'est exactement ce que faisait Gustave Doré", souffle Florent Berthuit, un graffeur qui dessine au pochoir et à la bombe à peinture des fables de La Fontaine sur les murs du 21e siècle.

    Un clic pour ouvrir l'album photos

    1000 ans d'HIstoire

    Des Celtes, qui donnèrent son nom à cette terre fertile réunissant le destin de trois vallées, aux guerres, occupations et épidémies des XXème et  XXIème siècle, Condé est l’un des derniers châteaux privés français encore habité, ayant pu conserver in situ ses décors authentiques des XVIIème et XVIIIème siècle. Pour en savoir plus, retrouvez un résumé de l'histoire de la Principauté de Condé.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique