• Le château des OrgemontAu vie siècle, les moines de l'abbaye Saint-Denis bâtissent un prieuré à Méry, et jettent un pont en bois à travers l'Oise pour relier Méry à Auvers. L'édification de la première église est entamée en 862. Le pont est reconstruit en 865 sous le roi Charles II le Chauve, mais vingt ans plus tard, les Vikings remontent l'Oise et ravagent toute la contrée. Le prieuré est détruit. Ensuite, les seigneurs de Buffé profitent du vacuum de pouvoir et s'emparent de la seigneurie de Méry au détriment des moines. Les Buffé gardent la main sur la seigneurie jusqu'à la fin du xiie siècle. À l'emplacement du prieuré, ils construisent un château fort, qui est fréquemment attaqué et détruit. En 1343, la seigneurie passe entre les mains de Henry de Milly. Ensuite, la guerre de Cent Ans apporte son lot de destructions. (Source Wikipédia)

    Une sympathique balade qui commence dans les sentiers en sous bois pour se terminer dans le parc immense où il est possible de trouver des grand bassins remplis de poissons. La visite du château n'est pas possible, ce dernier appartenant à la commune de Méry-sur-Oise.

    SITUATION DE MERY-SUR-OISE    RENSEIGNEMENTS DIVERS    PETITE HISTOIRE 

    Situation nationale

    Situation locale

     

     CHÂTEAU ET PARC DE MÉRY
    3, avenue Marcel Perrin
    95540 Méry-sur-Oise


    OUVERTURE DU PARC :
    • du 1er octobre au 31 mars :
    tous les jours de 10 h à 17 h
    sauf le 25 décembre et le 1er janvier
    • du 1er avril au 30 septembre :
    tous les jours de 10 h à 19 h

    MAIRIE
    14 Avenue Marcel Perrin
    95540 Méry-sur-Oise
    Tél. 01 30 36 23 00
    SITE INTERNET 

     

      Ville du bois appartenant à l’Abbaye de Saint-Denis, Méry devient, au XIIe siècle, une terre seigneuriale. Intimement lié au devenir de son château, le domaine de Méry passe entre les mains de multiples familles, avant de devenir, au fil du temps, la commune que nous connaissons aujourd’hui.
    De Madriacus à Méry-sur-Oise, histoire des origines
    Au VIIe siècle, Méry n’est qu’une immense forêt de chênes et de châtaigniers appartenant à l’Abbaye de Saint Denis (ville actuelle de Saint-Denis). En 670, l’Abbé Charderic y fait bâtir le monastère de Vaux, dédié à Saint Denis et Saint Martin et en 862, un règlement permet aux moines d’utiliser «tout le bois dont ils ont besoin pour fabriquer les douves des tonneaux et barriques» qui contiendront le vin produit par les vignobles de l’Abbaye de Saint Denis.

    Peu à peu le territoire du Domaine s’étend, embrassant Sognolles, Labonneville, Vaux, Frépillon, Stors, Mériel, Mont-Arsy et Saucourt...


    L'une des pièces du château (Utilisez votre souris pour en faire le tour)

    Un clic pour agrandir la photo panoramique

    L'HISTOIRE DU CHÂTEAU

    Le château est situé sur la rive gauche de l'Oise, en plein cœur du centre-ville. Vingt-sept hec-tares de verdure l'entourent.

    L'histoire du château débute avec la construction d'un premier édifice par les seigneurs dits « de Méry ». La branche cadette de la puissante famille de Villiers-Adam, qui prend le surnom de Buffé, prend possession de la Seigneurie. En 1375, le domaine, vendu aux enchères, est acheté par Pierre d'Orgemont, au service de Charles V. Président du Parlement de Paris puis chancelier de France, il reçoit le Roi en 1377, dans le Château de Méry qu'il vient de faire construire. De cette époque date la salle avec sa voûte croisée d'ogives Il reconstruit le château tombé en ruines et l'Eglise, qu'il dédie à Notre Dame et Saint-Denis. A sa mort, son petit-fils, prénommé Méry hérite d'un domaine important 

    La château de Méry sur Oise est destiné à la location de salles pour tous types de manifestations.

     

    où il accueille en 1519 François Ier. Bientôt, la guerre entre protestants et catholiques fait rage et, en 1590, le domaine est saccagé par les huguenots, la cour du château est le théâtre de brutalité. Charles d'Orgemont, alors propriétaire, laisse à son genre François Jouvenel des Ursins le soin du domaine. Celui-ci, endetté, le revend pour quelques écus à Antoine de Saint-Chamans.

        
    Ces deux photos ont été distribuées sous licence Creative Commons par P.poschadel

    Un clic pour ouvrir l'album photos

     
     

    Pin It

    58 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique