• Tout comme Agde, elle fut fondée par les Phocéens au vie siècle av. J.-C.. Successivement refuge, comptoir commerçant et lieu d'habitation, la ville a connu un bon nombre d'occupations : grecque, romaine, prise par les troupes de Simon de Monfort, gérance par l'évêque d'Agde, jusqu'à la Révolution française.

    Elle constitue aujourd'hui la bourgade la plus ancienne du bassin de Thau et s'est même découvert une passion pour la paléontologie : à la suite de la mise au jour de fossiles d'œufs de dinosaures, les fouilles se poursuivent et un musée a été créé pour l'exposition de ces témoignages du passé. Malgré cette richesse de patrimoine, Mèze n'en demeure pas moins une ville dynamique : elle constitue une place forte de la conchyliculture et de l'ostréiculture et développe une vie sportive et culturelle importante. Elle possède aussi son pôle de recherches environnementales Ecosite (protection de l'étang, station de lagunage, épuration de l'eau…).

    OU SE SITUE MÈZE   RENSEIGNEMENTS UTILES   LA PETITE HISTOIRE DU PIC SAINT-LOUP

    Situation nationale

    Situation locale

     

    MAIRIE DE MEZE
    Place Aristide Briand
    34140 Mèze
    Tél. 04 67 18 30 30
    SITE INTERNET 

    OFFICE DU TOURISME NORD DU BASSIN DE THAU - MEZE
    Quai Baptiste Guitard
    34140 Mèze
    Tél. 04 67 43 93 08
    SITE INTERNET 

    LA PETITE HISTOIRE DU PIC SAINT-LOUP

    Ce mont, situé au nord de Montpellier, est au cour d'un vieux récit moyenâgeux qui raconte les aventures de trois frères. Guiral, l'aîné, Clair et Loup sont les fils d'un riche seigneur de Saint-Martin-de-Londres.                                                

      Les beaux garçons sont sans le vouloir tombé amoureux de la même jeune fille (prénommée Bertrade ou Maguelone, selon les récits). Ne sachant qui choisir, elle s'en est remise à Dieu, qui lui a soufflé l'idée d'envoyer ses prétendants participer à la nouvelle croisade. Celui qui sortirait vainqueur de cette bataille pour Jérusalem avec les plus beaux faits d'armes se verrait accorder sa main.
    Les trois frères étaient si amoureux qu'ils se sont battus avec plus de courage que tous les autres soldats. Couverts de lauriers (et de bien des blessures), ils repartent pour le terre natale, impatient de savoir qui aurait le droit d'épouser la belle. Leur bonheur n'a pas duré. A leur arrivée, ils ont appris que leur bien-aimée était morte la veille. Leur chagrin était tel qu'ils se sont exilés, chacun d'un côté. Pour honorer sa mémoire, ils se sont promis d'allumer un feu chaque année le jour de la disparition de leur amour (le 25 décembre ou 16 mars selon les récits). 


    Le petit port de Mèze vu la nuit

    Un petit rappel

    Dans l'antiquité, Mèze se trouvait dans la lagune languedocienne. Parmi tous les étangs, l’Etang de Thau était le plus important. C’est sur le site de la chapelle des Pénitents que l’on a retrouvé les premières traces de l’occupation de Mèze par les Phéniciens, probablement dès le VIIIème siècle av. JC. Le nom de Mèze viendrait d’ailleurs du phénicien Mansa qui signifie : « endroit élevé d’où s’élève une fumée » car le site devait être éclairé par un feu à côté de l’actuelle chapelle des Pénitents. Grâce à ses occupants navigateurs et commerçants, Mèze devint très vite un gîte d’étape. Un port fut construit dès le VIème siècle av. JC et Mèze connut la prospérité.


    L'étang de Thau

    L’étang de Thau est le plus grand étang du Languedoc (19 km de longueur, 5 km de large). Il constitue un attrait majeur pour les habitants de ses rives comme pour les visiteurs. Cette ressource naturelle a donné naissance à une série d’activités artisanales : la mytiliculture et l’ostréiculture. Ces cultures sont facilitées par la diversité et l’abondance du phytoplancton dont se nourrissent ces mollusques. Cette abondance est due à des eaux moyennement profondes, chaudes et au faible mouvement de ces eaux.

    Pour en savoir plus sur ces sites  

     

     

    L'église Saint-Hilaire

    Retouchée de nombreuses fois après sa reconstruction, cette église est un édifice typique du gothique méridional.
    Elle aurait été très remaniée vers le milieu du XVe siècle. à l’initiative d’Etienne de Cambrai, évêque d’Agde.

     

     

     

    La chapelle des Pénitents

    La Chapelle des Pénitents surplombe les remparts au bord de l’Etang de Thau à Mèze. Elle a été construite en 1147, restaurée au XVIIe siècle. En 1792 la Chapelle est désaffectée et transformée en atelier de tonnellerie. En 1872 nouveaux travaux de mise en état ont été effectués.

    Le château de Girard

    Ce patrimoine de la ville est en cours de rénovation. Il accueille la mairie annexe I (Les services des affaires culturelles, des festivités, du sport, et de la jeunesse), des expositions et autres manifestations culturelles.

    Le port de plaisance

    Situé au coeur de la ville, ce port a une capacité de 125 postes d’accostage pour les bateaux de plaisance et 47 pour les bateaux de pêche.

     

    Un clic pour voir l'album photos

     
     
    Pin It

    65 commentaires