• Les travaux de construction commencent en 1955. La mise en eau, en 1960, entraîne l'engloutissement de Roselend, village d'alpage dont il tire son nom (Roseland étant lui-même probablement issu du nom d'un ancien propriétaire : Rozelindus, attesté au xe siècle).

    Outre le barrage vous aurez l'occasion de découvrir un site magnifique, une retenue d'eau formant un lac de montagne de toute beauté. Par période ensoleillée l'eau y est d'un bleu extraordinairement magique. Un site à ne pas manquer situé à une altitude de 1553 m. En période claire vous avez la possibilité d'apercevoir le Mont Blanc.

    Situation du barrage de Roselend, vallée du Beaufortain

    Situation nationale  Le Mont Blanc  Situation locale

    LE PAYSAGE VU DU CIEL AUTOUR DU BARRAGE   LA VISITE DU BARRAGE (plus technique)
     

    Cet article n'a pas pour but d'être un article technique, il vous épargne donc les caractéristiques techniques que vous pourrez trouver seuls sur internet, un grand nombre d'articles sont consacrés à cet ouvrage. Il a surtout pour but celui de vous permettre d'admirer le site d'un lac artificiel de montagne. Vous trouverez ci-dessous les renseignements généraux du lac et de ses environ et un bouton qui vous guidera sur les activités à faire autour du lac et dans la vallée du Beaufortain. A signaler que l'accès au barrage et au lac n'est pas possible en hiver.

    Le barrage de Roselend alimente avec ceux de la Gittaz et de St Guérin, la centrale de La Bâthie. Situé au coeur des alpages, non loin du Mont Blanc, il constitue un très beau site pour la pêche et la randonnée. C'est le 4ème plus haut barrage de France.

    Construit entre 1955 et 1962, Il représente 942 368m3 de béton coulé au rythme journalier de 1500 à 2000m3. Ouvrage de type poids voûte à contreforts (hauteur 150m, longueur 804m) Surface du plan d’eau : 320 ha. Profondeur : 130m. Volume de la retenue : 187 000 000 m3. 2600 ouvriers ont travaillé jour et nuit sur le chantier dans des conditions très rudes. La Chapelle Ste Marie Madeleine a été remontée sur la rive du lac avant la mise en eau du barrage. Le hameau de Roselend est noyé le 6 mai 1960 et 15 des 54 alpages sont engloutis. La Route des Grandes Alpes traverse ce magnifique site d'alpage pour rejoindre la Tarentaise (hors période de neige-route étroite). Cette retenue constitue une réserve d'énergie renouvelable équivalente à 500 millions de Kwh.
     

    Vous pouvez orienter l'image en cliquant et en maintenant bloqué votre souris, vous aurez la possibilité de voir un paysage à 360°. Cliquez sur les flèches pour avancer. Vous apercevez, en fin de paysage, le Mont Blanc encore chargé de neige.

    Le lac en vidange partielleEn cliquant sur la photo vous pourrez voir le lac en vidange partielle en mai 2014

    Un clic pour visualiser l'album photos


     
    Partager via Gmail Pin It

    55 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique