• Perdu dans les champs d'oliviers, au pied d'impressionnantes
    Plus beau village de Francemontagnes, voici Saint-Guilhem-le-Désert. Interdit aux voitures, le village a gardé son aspect d'origine. Bâtiments en pierres d'époque, maisons fleuries, jardins étagés et fontaines anciennes vont de concert dans cette oasis d'un autre temps.


    L'histoire de Saint-Guilhem-le-Désert se confond avec celle de son fondateur. Guilhem, plus connu sous le nom de Guillaume le Grand ou de Guillaume d'Orange. Cousin et conseiller du roi Charlemagne... 



    Situer Saint Guilhem le Desert


    Agrandir le plan
    Situation nationale 

    La commune est située aux confins du Massif central, dans la moyenne vallée de l'Hérault, au nord du département du même nom.

    Le bourg, qui a conservé un aspect  , est fortement investi par le commerce lié à l'activité touristique

    Pour vous guider dans Saint Guilhem le désert

    SAINT GUILHEM LE DESERT
    Accueil à Saint-Guilhem-le-Désert :
    2, rue Font du Portal

    34150 Saint-Guilhem-le-Désert

    Tél / Fax: 04 67 57 44 33
    oti@saintguilhem-valleeherault.fr

     

    Ouvert tous les jours de l'année
    - octobre à mars: 

    9h30 - 13h et 14h - 17h30
    - avril / mai / juin / septembre: 

    9h30 - 13h00 et 14h - 18h00
    - juillet / août: 9h30 - 19h


    Accueil à Gignac :
    3, Parc d’activités de Camalcé
    34150 GIGNAC
    Tél: 04 67 57 58 83
    Fax: 04 67 57 67 95
    oti@saintguilhem-valleeherault.fr

    En Savoir+ 

     

     

    Découvrir Saint Guilhem le désert


     

    En 804, l'environnement montagneux des gorges du Verdus séduit Guilhem, un vaillant lieutenant de Charlemagne. Cet ancien guerrier devenu moine construit alors dans ce "désert de Gellone" le monastère de ses rêves, tout entier voué à la prière et à la réflexion spirituelle. Pour le remercier de ses faits d'armes, l'empereur lui offre un nouveau morceau de la Vraie Croix; son monastère en sera l'écrin.

    SUR LE CHEMIN DE SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE
    A la mort de Guilhem, le monastère devient un important lieu de pèlerinage. Les fidèles viennent s'incliner sur la Croix et sur la dépouille du saint fondateur puis reprennent des forces avant de continuer la route pleine d'embûches vers Saint-Jacques-de-Compostel.Le périple vers celle qui s'appelle encore Gellone est rude. Il faut attendre le XVIIIe siècle pour que soient reconstruites les "fenestrettes", des passages maçonnés contre la roche ! Au XIIe siècle, le village, devenu un haut lieu de la Chrétienté, prend le nom de Saint-Guilhem. Cette période de prospérité permet à la cité de se développer autour de son abbaye, aux moulins de s'édifier, aux fortifications de se construire et surtout aux maisons d'agrémenter leurs portes et fenêtres de ravissantes sculptures. Aujourd'hui, l'abbaye en est le choeur. Même si elle a été largement démentelée durant la Révolution, elle a conservé une partie de son cloître et abrite un musée dans l'ancien réfectoire des moines : des sculptures s'étendant de l'époque gallo-romaine à l'âge gothique y sont exposées.

    LA MAGIE D'UN VILLAGE
    Les rues sinueuses du village ramène toujours le promeneur égaré sur la place de la Liberté, devant le portail de l'église abbatiale, bordée d'arcades. Entre deux ruelles ou au détour d'un escalier, entre deux toits de tuiles patinées par le soleil, on aperçoit fréquemment les hautes parois calcaires des falaises toutes proches. Les maison aux fenêtres géminées, aux linteaux gothique s ou meneaux Renaissance, témoignages d'une époque raffinée, s'imbriquent les unes dans les autres au coeur d'un paysage où la nature apparaît toujours aussi indomptable. Le village semble s'être "coulé" dans les gorges du Verdus, épousant ses reliefs accidentés : c'est là que réside tout le charme de Saint-Guilhem.

    Cliquer sur le plan ci-dessus pour l'agrandir

    Il ne reste plus grand chose, hélas, de l'abbaye originelle, typique du premier art roman à différents stades de son évolution. Jadis à deux étages, le cloître a été amputé d'une bonne partie(les colonnes et les sculptures), achetée en 1906 par le collectionneur George Grey Barnard et qui figure désormais au musée des cloîtres de New-York ! A Saint-Guilhem, seules les galeries nord et ouest inférieures subsistent. Dans l'église, d'une grande sobriété, sont exposés la châsse de saint Guilhem contenant ses ossements et le fameux morceau de la Sainte Croix.

    Chaque année, dans la première quinzaine de juillet, l'abbaye de Saint-Guilhem connaît de grands moments musicaux.

     

    Une petite vidéo de Saint Guilhem le Désert


     

    Consulter l'album des photos

     Voir l'album photos 

    Haut de page

    Haut de page

     

     
     
    Partager via Gmail Pin It

    75 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique