• Un clic pour vous rendre sur le site officiel des Plus Beaux Villages de FranceC’est à Limeuil que la Dordogne et la Vézère se rencontrent, bordant amoureusement la cité médiévale. Niché sur son promontoire rocheux, Limeuil vous accueille toute l’année au coeur de ses ruelles escarpées, animées d'artisans d'art, de restaurants dans un cadre médiéval.
    L’origine de la cité remonte à la plus haute antiquité : Limeuil fut l’un des berceaux de l’humanité naissante. Mais le village fut également un bourg florissante jusqu'à la fin du XIXe siècle grâce à son port et à son centre de batellerie. Sentier d’interprétation & nombreuses animations durant la saison touristique.

     SITUATION DE LIMEUIL   RENSEIGNEMENTS INTÉRESSANTS   ISABELLE DE LIMEUIL, LA SCANDALEUSE

    Situation nationale

    Situation locale

     

    HÔTEL DE VILLE
    Rue du Port
    24510 Limeuil
    Tél. 05 53 63 30 89
    SITE WEB

    OFFICE DU TOURISME
    Jardin de la Mairie
    24510 Limeuil
    Tél. : 05 53 63 30 89
    SITE WEB

     

    Demoiselle d’honneur de la reine Catherine de Médicis de 1560 à 1566

    Isabelle de LimeuilNée vers 1544 au chateau de Lanquais (Dordogne)
    Morte le 25 mars 1609 à Paris

    Isabelle de la Tour d’Auvergne, dite Mademoiselle de Limeuil, était le troisième enfant (sur dix que comptera le couple), de Gilles de la Tour d’Auvergne, seigneur de Limeuil, de Floirac et de Marsac, et de sa belle épouse Marguerite de la Cropte, dame de Lanquais.

     Elle naquit vers 1544 au château de Lanquais, en Dordogne, et n’aurait certainement jamais fait partie de la Cour de la reine Catherine de Médicis, s’il elle n’avait été parente de celle-ci. 

     En effet, la mère de Catherine de Médicis était née Madeleine de la Tour d’Auvergne, et Mademoiselle de Limeuil et la reine descendaient toutes deux du couple Guy de la Trémoille comte de Guines (1346-1398) et son épouse Marie dame de Sully (1364-1409) : elles étaient donc cousines au 7ème degré.

     Veuve en 1559 du roi Henri II (mort tragiquement dans un tournoi), et régente du royaume (puisque son fils, Charles IX n’a que dix ans), la reine Catherine de Médicis n’avait pas tardé à faire rapatrier auprès d’elle sa maigre famille française, les La Tour d’Auvergne ...


    Limeuil, ses ruelles et le clocher de l'église en arrière plan.

    PRÉSENTATION DU VILLAGE

    Le village de Limeuil est occupé dès la Préhistoire, époque à laquelle les hommes se réfugient dans des abris troglodytiques creusés dans la roche calcaire. La présence de l’homme est attestée à Limeuil dès le magdalénien, car différentes fouilles font apparaître des fragments d’os, des silex taillés et des pierres sculptées d’animaux. Le terme troglodyte vient du grec qui signifie caverne. La maison troglodytique de Limeuil est certainement bâtie dans le creux d’un abri sous roche préhistorique. Situé en hauteur, cet endroit permet de surveiller, d’être protéger des intempéries et d’accéder rapidement au lieu de pêche. Situés à mi-chemin entre Sarlat et Bergerac, à l’emplacement d’un ancien château fort au sommet du village de Limeuil, ces jardins vous offrent un point de vue incontournable sur le confluent des rivières Dordogne et Vézère.

    LIMEUIL : AU CONFLUENT DE LA VÉZÈRE ET DE LA DORDOGNE 

    Limeuil  se situe  à la confluence de la rivière Vézère et  de la rivière Dordogne à 5 km du Bugue. Classé parmi « Les plus beaux village de France » , ce village se découvre en déambulant dans ses ruelles.  Le bas du village est aménagé autour de la Place du Port qui était très utile au Moyen Age lorsque les gabarres déchargeaient leurs cargaisons en provenance du Massif Central. Grimper ensuite par la Grande Rue qui compose l'artère principale de Limeuil. La plupart des maisons qui bordent cette rue ont été reconstruites au XIXème et XXème siècle, mais certaines ont gardé des traits du passé : une porte en plein ceintre, des houteaux, des lauzes sur les toitures, ...
    A l'époque médiévale, ces modestes maisons servaient de "bouclier" en doublant les remparts qui entouraient toute la cité. De part et d'autre de cette Grande Rue, se trouvent deux portes fortifiées. 

     

    ÉGLISE SAINTE CATHERINE

    L'église Sainte-Catherine devint officiellement l'église paroissiale de Limeuil au XIXe siècle, détrônant ainsi la chapelle Saint-Martin. Elle date des XIVe et XVe siècles mais repose sur des bases du XIIe siècle et son portail date du XIXe siècle. À l'intérieur se trouve la vierge noire des bateliers.


    Un clic pour voir la photo panoramique

    Un clic pour ouvrir l'album photos

     
     
    Technorati Pin It

    39 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique