•  

    Affaiblie par la guerre de Cent Ans et les famines du Moyen Âge, l’abbaye fut encore fragilisée par sa mise en commende au XVIe siècle et l’intrusion, au cœur du monastère, de ces «abbés» souvent laïcs, plus préoccupés de plaisirs que de mortification. Ainsi, le 17 mars 1635, on donna à Royaumont un ballet de « La Merlaison », composé et dansé par le roi Louis XIII, sur le thème de la chasse aux merles !

    Déclarée « bien national » en 1790, elle ne comptait plus que dix moines lors de sa mise aux enchères en 1791. Son nouveau propriétaire la transforma en filature de coton, détruisant l’église dont les matériaux furent notamment employés à la construction d’un village ouvrier. Dans les années 1830, en dépit de cette activité industrielle, le hameau de Royaumont était devenu une villégiature prisée par l’aristocratie et la grande bourgeoisie parisiennes, attirées par ses ruines romantiques, son cadre forestier et la renommée de son théâtre privé. Après plusieurs reconversions, la fabrique fit faillite et fut fermée en 1859 ...
     En savoir plus sur l'histoire de l'abbaye

     

       

       

    SITUATION DE L'ABBAYE   LES RENSEIGNEMENTS UTILES   DÉCOUVERTE DE L'ABBAYE

    Situation locale

    Situation nationale

     

    ABBAYE DE ROYAUMONT
    95270 Asnières-sur-Oise
    Tél. 01 30 35 59 70
    SITE INTERNET 

    OFFICE DU TOURISME
    17 rue Pierre Brossolette
    95270 Asnières sur Oise
    Tél. 01 34 68 09 90
    SITE INTERNET 

    MAIRIE
    20 Rue d'Aval Eau
    95270 Asnières-sur-Oise
    Tél. 01 30 35 41 41
    SITE INTERNET 

     

     

    Découverte en famille de l'abbaye

    Au cœur du Parc naturel régional Oise-Pays de France, entre étangs et forêts, cette très belle abbaye cistercienne et ses jardins offrent un cadre idéal pour passer une agréable journée sous le signe de la culture, de la convivialité et de la découverte.

    En guise de préambule, un jeu parcours-découverte de l’abbaye ou une visite contée permet de découvrir les lieux de façon ludique et conviviale. Le temps des ateliers se situe dans le prolongement de cette première expérience des lieux, en compagnie des artistes, artisans d’art et amateurs de jardin ; pour les plus jeunes, les ateliers seront vécus entre parents et enfants pour une expérience sensorielle commune.

    Tout est possible sauf le survol. Vous cliquez sur la flèche vous avancez et vous visitez, vous cliquez et maintenez votre souris appuyez vous visitez à 360°


    Ci-dessus une vidéo sur l'abbaye, des vues magnifiques.
    Ci-contre une perspective de l'entrée avec le bassin ainsi que la vue sur la façade du bâtiment principal.
     

    Un clic pour voir la vidéo sur Daily Motion

    L'histoire de l'abbaye

    L'abbaye de Royaumont (Val d'Oise)A sa mort, en 1226, le roi Louis VIII demande que soit fondée une abbaye. A peine deux ans après, Louis IX, le futur Saint Louis, aidée de sa mère Blanche de Castille décide l'édification de l'abbaye de Royaumont.

    On raconte que Saint Louis participa de sa main à la construction de l'abbaye. C'est peut-être pour cela que celle-ci fut si rapidement contruite : l'église abbatiale fut consacrée dès 1235. C'est à cette époque que l'abbaye connaît sa plus grande période de prospérité et compte jusqu'à 140 moines. Louis IX resta profondément attaché à son abbaye, sa première fondation, dans laquelle il enterrera trois de ses enfants et l'un de ses frères. L'abbaye de Royaumont devient une nécropole familiale. La mort de Saint Louis et la guerre de Cent Ans sont les principaux facteurs du déclin progressif de l'abbaye dont la population diminue.

    Saint Louis et l'abbaye

    Saint-Louis a fondé ce monastère en 1228  et y a vécu tel un moine une vingtaine de fois dans sa vie. L’église, chef d’œuvre de l’art gothique, a été détruite à la révolution mais l’abbaye a conservé ses bâtiments conventuels, dans lesquels il est possible de visiter le cloître, le réfectoire à 2 nefs des moines cisterciens, le réfectoire des frères convers (restauré en 2014), les anciennes cuisines, la sacristie…

     

    La fondation Royaumont pour le
    progrès des Sciences de l’Homme

    ROYAUMONT, UNE FONDATION NÉE DE LA PHILANTHROPIE EN 1964 

    Patrimoine et création
    Propriétaire de l’abbaye de Royaumont depuis 1964, la Fondation Royaumont a pour première mission de conserver et d’embellir ce patrimoine exceptionnel. Le pari de ses créateurs était de revitaliser et de valoriser le monument historique par la présence permanente d’artistes, autrement dit de le mettre au service d’un projet culturel. 
    1936, Henry Goüin, Secrétaire général et administrateur de la Compagnie de Construction Batignolles-Châtillon, est en charge de l’abbaye de Royaumont, propriété familiale acquise par son grand-père Jules Goüin en 1905. Inspiré par les idées de progrès social portées par le gouvernement du Front Populaire, il rêve d’ouvrir Royaumont aux musiciens, peintres, écrivains, philosophes…, souvent contraints par les difficultés de la vie matérielle, pour « leur permettre ainsi de profiter, ne serait-ce que quelques jours, de l’atmosphère enrichissante du vieux monastère ». En 1936, il organise ainsi avec son épouse, Isabel Goüin-Lang un premier concert public à l’abbaye, avant d’inaugurer, en 1938, le Foyer de Royaumont, lieu de travail et de repos pour artistes et intellectuels.
    Le déclenchement de la seconde guerre mondiale interrompt brutalement cette entreprise, avant de la redéfinir… Un Centre culturel international de Royaumont rouvre ses portes en 1947, rebaptisé Cercle culturel de Royaumont en 1953, dont le but est désormais de favoriser les échanges et les contacts humains, de reformer une élite éclairée, solidaire et sans frontières. Musique, littérature et philosophie

    Un clic pour ouvrir l'album photos

    Cet article a été rendu possible grâce à la participation de :
    Petit Randonneur : photographies - Petit Randonneur : article - Jo : correctrice

     
     
    Pin It

    60 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique