• Le village est fermement ancré sur son éperon rocheux enVoir le site officiel Haut Quercy. Le nom de Cardaillac sonne clair, un peu gascon. Nombreux sont les seigneurs de Cardaillac qui ont fait parler d'eux au cours des temps : Guillaume V fondateur de l'abbaye de Leyme, Marques qui défendit son Quercy pendant la Guerre de Cent ans... L'orgueil de Cardaillac aujourd'hui, c'est son paysage de bois entrecoupés de vallons secrets...
    Une jolie petite visite, une belle petite balade afin de découvrir le passé de ce village situé en plein cœur du Ségala.

    SITUATION DE CARDAILLAC
     LES OFFICES DU TOURISME

    Office de Tourisme du Pays de Lacapelle-Marival
    Place de la Halle,
    46120 LACAPELLE MARIVAL
    Tél. 05 65 40 81 11

    Office de Tourisme du Pays de Figeac
    Hôtel de la Monnaie
    Place Vival
    46100 FIGEAC
     Tél. 05 65 34 06 25

    Pays de Figeac
    Tél. 05 65 34 78 67
     

    MAIRIE DE CARDAILLAC
    Le Bourg
    46100 Cardaillac
      05 65 40 14 32


    Cardaillac - La tour de l'Horloge

    Un petit moment d'histoire

    Le village de Cardaillac est situé près de Figeac, dans une région pittoresque (le Ségala), à la jonction du Haut Quercy et des premiers contre-forts du Massif Central. Le nom de Cardaillac apparait pour la première fois dans des textes du VIIIe siècle. Le chevalier Bertrand aurait pris le nom -Cardaillac- des terres que lui aurait concédé Pépin le bref. Au XIIe et XIIIe siècle, Cardaillac fut le siège d'une puissante baronnie qui domina le Haut Quercy par l'étendue de ses possessions. En 1356, le fort tomba aux mains des Anglais. Ils en seront chassés 30 ans plus tard. Au XVIe siècle, avec la progression des idées Calvinistes, la population se convertit massivement et Cardaillac devint un centre protestant. De fait, l'Edit de Nantes laisse aux protestants le Fort comme place de sûreté, tout en rendant le prieuré St Julien aux catoliques. Cette cohabitation se poursuivit jusqu'au XVIIe siècle. C'est sans doute à cette période que le fort protestant fut démilitarisé.  

    Cardaillac ... plus beau village de France

    Le bourg de Cardaillac est situé précisément sur la limite des premiers sols d'un lambeau du Massif Central que la Guyenne dans sa partie Quercynoise a disputé à l'Auvergne.
    La commune est donc à cheval sur deux sols très différents. Une partie argilo-calcaire plus familière des sols aquitains porte vignes, fruitiers et céréales. La partie cristalline en pente souvent accentuée, prolonge vers l'ouest la châtaigneraie Cantalienne et produit bois, seigle et châtaignes.
    Cette localisation du village entre "vignes et châtaigniers" a manifestement marqué l'économie Cardaillacoise par la complémentarité des productions agricoles. Elle a aussi, au Moyen-Age, de fortes incidences sur son histoire, du fait des aléas politiques de la période. La frontière orientale de la Guyenne, possession anglaise, passait sur les hauteurs du Ségala non loin de l'aire d'influence des seigneurs de Cardaillac. Pendant la guerre de cent ans, la région était un lieu de prédilection pour les affrontements des forces favorables à l'un ou à l'autre camp. Cette situation renforçait la pertinence du fort défensif de Cardaillac et justifiait une population importante indispensable à la défense et à l'entretien du site.

    Le musée éclaté


    "Une histoire universelle où chacun retrouve son histoire"
    L'originalité du musée éclaté réside dans sa présentation en circuit de découverte.
    "Au lieu de rassembler tous les objets en un seul endroit, où ils risquent de perdre leur spécificité, tout est resté en l'état: meubles, outils, objets domestiques demeurent où ils ont toujours vécu. Ce qui fait que ça respire, ça vit encore. Un passé bien vivant avec une pointe d'émotion et de poésie. " Le guide du Routard Midi-Pyrénées"

    Vous pourrez retrouver dans la vidéo une visite de l'intérieur d'une maison avec les anciens outils et la manière de les utiliser.



    Les tours à Cardaillac

    La Tour de Sagne et la Tour de l'Horloge ou des Barons sont les seuls vestiges du château médiéval du XIIème siècle du village de Cardaillac.


    Le circuit touristique

    En cliquant sur le Petit Poucet vous pourrez atteindre un fichier PDF qui vous permettra d'obtenir un dépliant à imprimer.
    Ce dépliant contient un parcours qui vous mènera sur les différents points de Cardaillac. Le circuit est flêché et vous pourrez y découvrir les différentes tours, le musée éclaté, les lavoirs, le jardins médiéval, et d'autres endroits intéressants.
     
    Mais aussi...

    Place et puits du "manganel"

    Le fort était alimenté en eau par une citerne, et par ce puits creusé à 21 mètres de profondeur. Il fut recouvert lors du démantèlement du fort au XVIIe siècle puis remis en service à la fin du XIXe siècle. La place du Manganel tire son nom d’un type de canon médiéval tirant de petits boulets ou mangonneaux. La place et le puits portaient ce nom car un dépôt de ces engins devait se trouver à proximité. Cette dernières phrase est donnée sous toute réserve de authenticité de la provenance du nom.
    Le jardin médiéval

    Les jardins médiévaux d'aujourd'hui sont des reconstitutions d'après les documents d'époque, vieux traités de botanique, herbiers et livres d'heures manuscrits aux magnifiques enluminure. Ces illustrations, fort instructives, montrent des jardins clos, soit de murets, soit de barrières en bois. Les plates-bandes entourées d'un "plessis" (haies caractéristiques de tiges entrelacées de châtaignier, de noisetier, d'osier ou de saule), dessinaient toujours un damier.
    Arbres, arbustes et fleurs ornementales étaient souvent mêlés aux cultures potagères et médicinales, avec une prédilection pour les fleurs odoriférantes, les fleurs sauvages des forêts et des champs. Quand l'espace le permettait, le jardin médiéval, le potager, le jardin d'amour et le verger étaient séparés. Une fontaine, un puits d'eau vive ou un ruisseau assurait l'apport indispensable en eau

    CARDAILLAC
    A la découverte d'un petit village du Lot, situé en plein coeur du Ségala. Vestige d'un passé moyenâgeux et chargé d'histoire.

    La visite est intéressante.

     

    Un clic pour ouvrir l'album photos
    Cet article a été rendu possible grâce à la participation de :
    Petit Randonneur : photographies - Petit Randonneur : article - Jo : correctrice

     
     
    Yahoo! Blogmarks Pin It

    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires