• Bonjour à vous tous ami(e)s randonneuses et randonneurs, et même ceux qui ne marchent pas.

    Le confinement n'a pas que du mauvais , déjà il permet d'éviter la propagation du virus et, lorsque c'est possible, de faire de jolies balades, pas très grandes je vous l'accorde mais jolies tout de même. Je suis certain que ceux qui ne marchent pas habituellement se sont pris au jeu et se sont lancé dans quelques petites balades, ce qui leur a permis de découvrir les environs de chez eux.

    Pour le premier confinement il a fait beau, nous avons eu de la chance, nous aurions pu, suivant le temps, être obligé de rester cloîtrés dans nos chaumières. Donc nous avons profité du soleil et des quelques maigres kilomètres que l'on a bien voulu nous accorder. Et croyez moi que je ne me suis pas fait prier. Même si je connaissais les endroits dans lesquels je suis passé. Pour bien faire le même parcours il faut le faire une fois dans un sens et une autre fois dans l'autre sens, vous allez voir comme les vues changent.

    Donc, j'habite une petite commune de Seine et Marne, à Jouy-sur-Morin plus exactement, et croyez moi il y a de quoi voir. J'ai la chance d'avoir face à mon habitation une rivière dénommée LE GRAND MORIN, vous le remarquerez sur les photos.

    Ce que j'aimerais bien c'est que dans les commentaires vous me racontiez ce que vous avez fait lors du confinement. Et puis peut-être découvrirons-nous des endroits sympathiques.

    Le printemps de Paul Géraldy

    Bonjour

    Comme un diable au fond de sa boîte,
    le bourgeon s'est tenu caché...
    mais dans sa prison trop étroite
    il baille et voudrait respirer.

    Il entend des chants, des bruits d'ailes,
    il a soif de grand jour et d'air...
    il voudrait savoir les nouvelles,
    il fait craquer son corset vert.

    Puis, d'un geste brusque, il déchire
    son habit étroit et trop court
    "enfin, se dit-il, je respire,
    je vis, je suis libre... bonjour !"

    Paul Géraldy (1885-1983)

     

    A vingt ans, c'est une promenade, à soixante ans c'est un pèlerinage.
    Serge Bonnet

    La caresse d'une mère, une belle promenade, des heures émerveillées par des récits heureux agissent sur toute l'existence.
    Maurice Barrès

    Le passé c'est notre seule promenade et le seul lieu où nous puissions échapper à nos ennuis quotidiens, à nos misères, à nous-mêmes. Le présent est aride et trouble, l'avenir est caché. Toute la richesse, toute la splendeur du monde est dans le passé.
    Anatole France

     

     

    La COVID en musique (Gand Corps Malade)

     Voilà, c'est la fin de cette petite histoire, j'ai voulu vous transmettre par le texte et l'image ce que j'avais ressenti durant ces balades, et bien j'ai ressenti une impression de liberté.

    Je ne vous rappelle pas les règles qui s'imposent en ce qui concerne la Covid, on nous les rabâche à longueur de journée. Je demande à tout ceux qui auront la gentillesse de venir lire ce petit article de bien faire attention à leur santé, de prendre soin d'eux et surtout de leur famille et amis.

    La vie est une chose précieuse qu'il faut bien soigner.

    Un clic pour agrandir et voir le détail

    Partager via Gmail Pin It

    82 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique