• Des traces d'occupation remontant au premier âge du fer ont été identifiées dans les secteurs du château et de la cathédrale. Sous la chapelle Saint-Esprit ont été mis au jour les restes d'habitat en terre crue. Le rocher d'Antibes semble indéniablement être à cette période le siège d'une communauté indigène entretenant des liens avec les populations méditerranéennes, notamment les Étrusques, comme le montre la présence de nombreuses amphores et de l'épave de la Love au large d'Antibes. Cependant, c'est avec le monde grec, par l'intermédiaire des Phocéens de Marseille, que les échanges restent les plus importants.

    Une belle balade sur littoral en empruntant le chemin côtier. Quelques trésors à découvrir au moment de cette courte randonnée.

    QUELQUES RENSEIGNEMENTS   SITUATION D'ANTIBES   EN QUELQUES MOTS

    OFFICE DU TOURISME D'ANTIBES
    42 Avenue Robert Soleau
    06600 Antibes
    Tél. 04 22 10 60 10
    SITE WEB 

    HÔTEL DE VILLE
    Cours Masséna
    06600 Antibes
    Tél. 04 92 90 50 00
    SITE WEB
     

     

    Situation nationale

    Situation locale

     

    Le Cap d’Antibes est situé dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur en France. Son appellation Antibes lui a été attribuée par des Phocéens au Ve siècle avant J-C. Ce n’est qu’à partir de l’an 148 qu’on le nomme Antipolis, ce qui signifie « ville d’en face » ou encore « contre ville ».

    L’histoire ne s’arrête pas là, à l’effondrement de l’Empire romain, il ne restait d’elle que « les ruines de sa splendeur déchue ». Alors, Antipolis devient Antiboul avec la construction du premier évêque de la ville « Saint-Hermentaire » en 442. C’était notamment l’heure du déclin du commerce maritime causé par les attaques des bandes sarrasines sur les rivages.

    L’histoire des territoires romains est aussi liée à l’empire royal. En effet, le Juan les Pins était une forêt de pins couronnant les plages de sable idylliques, à l’époque. C’est le fils de la reine Victoria appelé : le Duc d’Albany qui l’a découvert en 1880. À part cela, le château d’Antibes a été racheté par la municipalité en 1926 et transformé en Musée. Aujourd’hui on le reconnait plutôt sous le nom de « Musée de Picasso » à cause de l’intérêt que l’artiste portait envers ce domaine durant toute sa vie.

    C’est à partir du XIXe siècle que le Cap d’Antibes commence à se développer de son meilleur essor. L’activité touristique s’accroit par la visite des peuples venant de tout part : Anglais, Russes et Européens… Vivre sur le cap d’antibes, en savoir plus.

    Riche en patrimoine historique, c’est la principale ville productive et source de développement du département Alpes-Maritimes. Par son implantation en pleine côte, elle constitue un important emporium où se passent des activités de transit tel que les échanges commerciaux de vin, d’huile ainsi que de céramiques… À côté de la voie routière Aurelia en Gaule, les Antibes se distinguent aussi par des monuments tels que les théâtres et amphithéâtres, l’agora, les thermes, les aqueducs et arcs de triomphe...

     

    À l'aide de votre souris et des flèches sur la photo, trouvez le petit chemin et remontez-le pour visiter et découvrir Antibes

    LA RANDONNÉE

      Départ et arrivée plage de la Garoupe, chemin de la Garoupe.

    Du chemin de la Garoupe entrer sur la plage et partir à droite pour prendre le chemin côtier et longer la mer. Au bout de la plage suivre le chemin à gauche le chemin côtier. Passer devant les bâtiments.

    (1) A partir des bâtiments suivre le chemin côtier et emprunter tout à ensemble de virages à droite et à gauche.

    (2) Continuer sur le chemin côtier et longer un mur une fois passé la porte dans les rochers s’avançant sur la mer. Vous passez au cap Gros.

    (3) Appuyer à gauche en longeant le mur pour passer au plus près de la mer et continuer sur le chemin. Passer devant le château de la Croé et remonter sur la droite le chemin des Douaniers. Longer la propriété du château de la Croé. Au bout tourner à gauche puis à droite.

    (4) Au bout du chemin tourner puis encore à gauche pour aller visiter la villa EilenRoc. Revenez sur vos pas et continuer tout droit sur l'avenue MRS Beaumont.

    (5) Au bout prendre à droite le boulevard John Fitzgerald Kennedy et à droite l'avenue Tour Gandolphe. Suivre cette avenue jusqu'au rond-point et prendre en face l'avenue André Sella. La suivre pour revenir jusqu'à la plage de la Garoupe votre point de départ.

    LE TOUR DU CAP D'ANTIBES 

    Balisage :  jaune
    Longueur :  5,00 km
    Temps : 1 h 40
    Difficulté : Facile
    Cartes IGN : 3643ET  (Pensez à vous en munir)

    Coordonnées de départ : N 43.554373° / E 7.13634°

    Sur le trajet de la randonnée

    Le château de la Croë a été construit en 1927 dans le style victorien pour un aristocrate anglais, nommé Sir William Pomeroy Burton et qui était le président de la société Associated Newspapers Ltd. L'architecte de la magnifique demeure, Armand Albert Rateau, a construit la propriété sur les 7 hectares de terrain, qui s'étendent jusqu'à la mer. Le domaine comprend également de vastes annexes destinés au personnel, qui s'élève à plus de 3 000 m².

    Sir William Pomery Burton n'était pas étranger à la Côte d'Azur, car il était également le propriétaire de la Villa Barbara, sur le Cap Martin.

    En 1938, le duc de Windsor et ex-roi, Édouard VIII du Royaume-Uni, et son épouse Wallis Simpson en sont devenus propriétaires. Le duc et la duchesse de Windsor tinrent de somptueuses réceptions au château.

    En 1952 le château a été acheté par le magnat grec de la construction navale Stavros Niarkos.

    Le domaine emploie 33 personnes à l'année.

    En 1970, le domaine a été victime d'un incendie important qui a ravagé le château et les arbres qui l'entourent. Après trois décennies d'abandon, le Château de la Croë fait l'objet actuellement d'une rénovation de grande ampleur afin de le remettre dans son état initial. (source Wikipédia)

    Un clic pour ouvrir l'album photos

     

    La villa Eilenroc

    A l'extrémité du Cap d'Antibes, sur un superbe terrain de 11 hectares, se trouve la villa Eilenroc.
    Cette demeure d'exception symbolise le luxe et la volupté de la Belle Epoque. Elle fût édifiée en 1867 selon les plans de Charles Garnier, architecte des opéras de Paris et de Monte-Carlo.


    Le parc qui entoure la Villa est agrémentéd'espèces traditionnelles du paysage méditerranéen. Au coeur de ce véritable conservatoire végétal, la roseraie offre au public les fragrances et les essences de ses milliers de variétés, créées pour la plupart à Antibes Juan-les-Pins, capitale de la rose.

    En 2011, un jardin des senteurs a également été créé à l'entrée de la roseraie. De plus, le sentier du littoral permet d'effectuer une balade de 3,7 km entre la plage de la villa Eilenroc et l'Anse de la Garoupe. Les promeneurs peuvent ainsi apprécier le panorama exceptionnel en longeant le Cap d'Antibes et la Villa ou effectuer une halte dans la petite plage de l'Anse de l'Argent faux.

    Les plages

    Une de vos principales occupations lors de votre séjour au Cap d'Antibes : farniente à la plage bien sûr ! Il y a beaucoup de plages de sables au Cap d'Antibes ainsi qu'à Juan les Pins ou Antibes. Beaucoup sont privées (voir ci-dessus). On loue généralement un matelas pour 50 FF à 75 FF par jour. La plupart des plages privées ont un restaurant, parfois sur la plage elle-même (notamment à Juan les Pins), de bonne qualité, avec des plats de cuisine provençale, des poissons frais, ou des fruits de mer.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    47 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique