• Les montagnes vues du plateau du Semnoz

    Dernière montagne du massif des Bauges, le Semnoz encadre la face Ouest du lac d’Annecy. Haute de 1699 mètres et longues de 15 kilomètres, cette montagne de moyenne altitude s’étire tout en longueur d’Allèves jusqu’au pied d’Annecy qui a utilisé ses abords pour construire la Basilique de la Visitation ou le Château.

    Avec deux sommets principaux, le crêt de l’Aigle (1646m) et le crêt de Chatillon (1699m), le Semnoz offre une vue panoramique sur le lac d’Annecy, les montagnes du massif des Bornes (notamment la Tournette) et des Bauges et même le Mont-Blanc lorsque le temps est dégagé.

    Protégée et faisant partie du Parc Naturel des Bauges, le Semnoz est la montagne la plus proche pour les annéciens et c’est un lieu privilégié pour les balades familiales, la découverte de la montagne et les sports d’hiver familiaux au travers de sa station de ski.

    Boisée sur la majorité de sa surface, un alpage de moyenne altitude recouvre tout le sommet de la montagne ce qui permet de nombreuses activités sportives été comme hiver : VTT (avec une piste réservée descendant jusqu’à Annecy), raquettes, randonnées, ski nordique et ski de piste, luge et luge d’été, parapente, snowkite.

     SITUATION   QUELQUES RENSEIGNEMENTS   LA LÉGENDE DU PONT DES AMOURS

    Situation nationale

    Situation locale

     

    OFFICE DU TOURISME D'ANNECY
    1 rue Jean Jaurès
    Centre Bonlieu
    74000 Annecy
    Tél.  04 50 45 00 33
    SITE WEB

     

     LE BLOG DE LA VILLE D'ANNECY
    http://www.ilakeannecy.com/

    Le plateau du Semnoz (clic)

     

    Le pont des Amours est une passerelle située au bord du lac d'Annecy à l'entrée du canal du Vassé ; son nom officiel est « Passerelle du Jardin public » mais les Annéciens l'ont depuis très longtemps rebaptisé « Pont des Amours ». Il permet de relier le Pâquier aux Jardins de l'Europe où les amoureux avait l'habitude d'aller y trouver refuge et tranquillité. La légende urbaine relative à ce pont dit que deux amoureux se donnant un baiser en son milieu seront unis pour la vie. Une autre source cite que le Pont des Amours devrait son nom à son ancienne fréquentation de rencontre pour les amours tarifés des prostituées. Ce pont reste aujourd'hui un passage très fréquenté dans un cadre absolument romantique avec des vues magnifiques sur la ville, les canaux et le lac.

    Cette passerelle piétonne marque une des deux entrées, avec le Thiou, des eaux du lac à l’intérieur de la ville.

    Le pont des amours


    (Vue à 360°) - Le restaurant situé au sommet du Semnoz

    Le tourisme

    Poumon vert de l'agglomération d'Annecy, le Semnoz est aussi surnommé « la montagne aux Annéciens ». Le massif faisant partie du parc naturel des Bauges est très protégé et il y est impossible d'y construire depuis les années 1970. Pour l'agglomération d'Annecy où les terrains sont rares et donc très chers, c'est une chance de garder un espace vert de cette qualité et qui plonge directement au centre-ville. À l'exception de son sommet, en alpage, le Semnoz est entièrement boisé.

    On peut y faire :

    • de multiples promenades à pied, en VTT ou à cheval au départ d'Annecy, au-dessus de la Visitation (mais également depuis Sévrier, Saint-Jorioz, La Chapelle-Saint-Maurice et Quintal) ;
    • de l'escalade (Rocher des Becs et La Grande Jeanne) ;
    • du vélo : la montée du Semnoz peut se faire soit à partir d'Annecy, soit en partant de Sévrier, via le col de Leschaux. L'été, un bus de la ville monte les vététistes et les randonneurs pour une longue redescente ;
    • De la spéléologie : gouffre de Germinal, cavité creusée dans l'Hauterivien d'une profondeur de 191 mètres pour 1 309 mètres de développement située sur la commune de Leschaux, et les gouffres du Pendu et de la Dent du Gonvi ainsi que la grotte de l'Ours5.

    On y trouve :

    • le parc aux biches de la Grande Jeanne ;
    • le centre aéré des Puisots et le centre aéré de Quintal sur son flanc ouest ;
    • le jardin botanique alpin de la Maison du Semnoz ;
    • une station de ski ;
    • une luge d'été.

    Un clic pour ouvrir l'album photos

     

    Un clic pour ouvrir la photo panoramique

    Le massif du Semnoz est géré par l'ensemble des communes qui se partagent son territoire (Allèves, Gruffy, Viuz-la-Chiésaz, Quintal, Vieugy, Annecy, Sévrier, Saint-Jorioz, Leschaux, etc.). Elles se sont réunies depuis 1969 dans le Syndicat Intercommunal pour la Protection et l'Aménagement du Semnoz, aussi appelé SIPAS, en collaboration avec l’ONF (Office national des forêts) et la SAE (Solutions Alternatives Environnement). À l'origine, un promoteur avait voulu créer un grand contexte hôtelier à son sommet. Le maire d'Annecy, Charles Bosson, et les autres élus du secteur avaient alors lancé l'idée de la création d'un organisme de protection du massif. Le Sipas a été créé le 27 octobre 1969 avec 8 communes (Annecy, Gruffy, Leschaux, Quintal, Saint-Eustache, Saint-Jorioz, Sevrier, Seynod et Viuz-la-Chiesaz) avec pour mission « la protection du Semnoz » (article 1) ; en 2013, 20 communes sont adhérentes.

     
     
    Partager via Gmail Pin It

    59 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique