• Aux confins du Périgord Pourpre et du Périgord Noir, au Pays des Bastides et Cités médiévales, le village de Cadouin, blotti autour de son abbaye médiévale, est un havre de paix au coeur de la forêt de la Bessède.

    Fondée en 1115 par Géraud de Salles, l'abbaye s'est rapidement développée pour devenir un monastère puissant et un prestigieux sanctuaire de pèlerinage grâce à une relique insigne, objet de vénération et de gloire : le St Suaire de Cadouin.

    Classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO, en tant qu'étape des chemins de St Jacques de Compostelle, l'abbaye cistercienne de Cadouin est un chef d'oeuvre de l'architecture religieuse en Périgord.

    Autour de la halle médiévale, les occasions sont nombreuses pour profiter du charme cadunien : admirer la richesse architecturale de l'abbaye cistercienne, musarder à la terrasse des cafés et des restaurants, partager un moment de convivialité au cours d'un marché nocturne, chiner dans une brocante, festoyer lors de la fête médiévale, randonner dans la forêt de la Bessède ou pêcher au plan d'eau du Chabrol... toutes les occasions sont bonnes pour venir... et revenir à Cadouin.

     SITUATION   COMMENT SE GUIDER    HISTOIRE DU SUAIRE DE CADOUIN

    Situation nationale

    Situation locale

     

    CLOÎTRE DE CADOUIN
    Place de l'Abbaye
    24480 Le Buisson-de-Cadouin
    Tél. 05 53 63 36 28
    SITE WEB

     

    HÔTEL DE VILLE
    4 Rue François Meulet
    24480 Le Buisson-de-Cadouin
    Tél. 05 53 22 00 41
    SITE WEB

       Aucune archive ne permet de retracer les origines du Suaire de Cadouin. Pendant des siècles, l'histoire se mêle de légende et l'héritage de cette relique de la Passion par les moines de Cadouin s'inscrit dans la lignée de biens des "reliques" médiévales. Une pancarte affichée dans l'abbatiale depuis le Moyen Age attestait de l'authenticité de cette relique. Ramenée de Terre Sainte après la 1ère Croisade, elle était destinée à la cathédrale du Puy, celle d'Adhémar de Monteil, légat du pape dirigeant cette Croisade, puisque c'est lui qui était l'heureux bénéficiaire de l'invention de cette relique pendant le siège d'Antioche. Mais les chanoines du Puy refusèrent de croire à l'histoire du prêtre périgourdin que le légat-évêque avait chargé de ramener la relique dans sa cathédrale. C'est donc naturellement dans sa paroisse de Brunet que le prêtre périgourdin décidait de conserver cette précieuse relique. Voisin des moines de Cadouin qui venaient de s'installer dans le vallon du Bélingou, en contrebas de Brunet, le prêtre ne tardait pas à rejoindre la communauté monastique. Son église en bois ayant brûlé, le Saint Suaire, miraculeusement épargné, était récupéré en 1117 par les moines de Cadouin qui accueillaient le malheureux prêtre dans les murs de leur abbaye fondée deux ans plus tôt. Le Saint Suaire était désormais cadunien, il le resterait pour toujours... malgré quelques épisodes extérieurs à Cadouin...
     

    Vue sur le cloître de l'abbaye

    LA PAGE TOURISME

    PETITE PRESENTATION RAPIDE DE L'ABBAYE

    Cadouin est une abbaye fondée en 1115 par Géraud de Salles. Située dans le vallon du Bélingou, près de la Dordogne, à l’écart de toute habitation, l’abbaye est protégée du monde par l’épaisse forêt de la Bessède qui l’entoure.
    Depuis quelques années Géraud de Salles et ses disciples vivent en ermites dans ce vallon. En 1115, à l’initiative de Robert d’Arbrissel, Géraud de Salles fonde officiellement l’abbaye de Cadouin. En 1119 elle est la première abbaye à être affiliée à l’ordre cistercien qui ne compte alors que quelques filles de l’abbaye de Cîteaux, fondée en 1098.
    Dotée de terres, de moulins, de rentes… par les puissants seigneurs du voisinage, l’abbaye s’enrichit rapidement et les travaux de construction des bâtiments commencent rapidement. En 1154 l’église abbatiale est consacrée par l’évêque de Périgueux.
    Jusqu’au départ des derniers moines en 1791, l’abbaye de Cadouin va connaître un destin exceptionnel.

    LE CLOÎTRE DE L'ABBAYE

    Le coître

     

    Ce cloître, classé Monument Historique et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, est un chef d’œuvre de l’art gothique flamboyant. Lors de cette balade, admirez la richesse architecturale et la splendeur des décors qui font de ce lieu un endroit universel, immuable et serein. Pour ressentir toute l’émotion du lieu, choisissez la visite nocturne en été.

    Un clic pour ouvrir l'album photos

     

    PRESENTATION DU VILLAGE DE CADOUIN

    Cadouin est un village touristique qui s'est développé autour de son abbaye cistercienne. Situé au « Pays des Bastides et Cités médiévales », entre Bergerac et Sarlat, le village est associé à la commune du Buisson-de-Cadouin.
    L'ensemble abbatial, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en tant qu'étape des chemins de Saint Jacques de Compostelle, constitue le plus bel exemple d'architecture religieuse du Périgord. Les bâtiments conventuels, ont été transformés en une auberge de jeunesse modèle.
    Le village est entouré par la forêt de la Bessède.
    Après la restauration des bâtiments abbatiaux, le village a entrepris en 2007/2008 l'aménagement de la place de l'abbaye autour de la halle médiévale. Des travaux de restauration ont été effectués dans le cloître. Un petit musée présente l'histoire de Cadouin et une copie du Saint-Suaire qui y fut vénéré jusqu'en 1934.
    Depuis les années 1990, sous l'égide des « Amis de Cadouin », un colloque historique et archéologique réunit les passionnés de Cadouin chaque année un samedi, autour du 20 août (date de la saint Bernard). Les Actes des colloques sont publiés et accessibles sur le site des « Amis de Cadouin ».
    Depuis juillet 2007, le village d'Obenheim (Bas-Rhin) est jumelé avec Cadouin.
    Exceptionnellement, en août 2008, à l'occasion d'un festival de musique baroque, un orgue à tuyaux a été mis en place dans l'abbatiale. À noter le caractère inédit de cette expérience puisque l'abbaye n'avait jamais accueilli d'orgue.

     

     
     
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    37 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires