• Chapelle et monument, au calvaire de PontchâteauAu xviiie siècle, l’épopée du grand missionnaire Grignion de Montfort marque pour longtemps le terroir pontchâtelain et ses environs. Une léproserie et une chapelle se trouvaient alors dans la forêt de la Madeleine, à 500 m environ de la lisière actuelle. Venu prêcher dans la région, saint Louis-Marie Grignion de Montfort voulut marquer son passage par l’érection d’un calvaire. Il choisit d’abord le site des Roches-Bises à quelques kilomètres au nord-ouest du bourg de Campbon. En raison de difficultés avec les comtes de Coislin, seigneurs du lieu, il reporta son choix sur un site au sud de la forêt de la Madeleine.

    L'ouvrage, commencé en 1709, ne fut terminé que quinze mois plus tard. Louis XIV, peut-être mal informé, en ordonna la destruction. Le calvaire actuel date du xixe siècle et abrite une trentaine de statues et édifices sur environ 14 hectares : un chemin de croix avec personnages, la Scala Sancta (1891), une chapelle de pèlerinage (1873), un prétoire... On peut aussi y voir la statue du Père Grignion de Montfort représentée avec son symbole, la pelle du bâtisseur.

    SITUATION    RENSEIGNEMENTS INTÉRESSANTS    A PROPOS DE PONT-CHÂTEAU 
     Situation nationale

    Situation locale

      OFFICE DU TOURISME
     3 Rue du Châtellier
    44160 Pontchâteau
     
    Tél. 02 40 88 00 87
     
    HÔTEL DE VILLE
    Place Dominique DAVID
    CS 60072
    44160 Pont-Château
    02 40 01 63 00
    SITE WEB
     
     

     

    Pont-Château se trouvait, au moyen-âge, sur l’une des routes de Saint-Jacques de Compostelle. 
    Une léproserie et une chapelle existaient dans la forêt de la Madeleine, à 500 m environ de la lisière actuelle. Venu prêcher dans la région, Saint-Louis Grignon de Montfort voulut marquer son passage par l’érection d’un Calvaire. Il choisit d’abord le site des "Roches- Bises" à quelques kilomètres au Nord-Ouest du bourg de Campbon. En raison de difficultés avec les Comtes de Coislin, seigneurs du lieu, il dut reporter son choix sur un site au Sud de la forêt de la Madeleine.
    L’œuvre commencée en 1709 ne fut terminée que quinze mois plus tard.  Louis XIV, peut-être mal informé, en ordonna la destruction. 

     

    HISTOIRE DU CALVAIRE DE PONTCHÂTEAU

    Le calvaire et l'égliseUn jour, le 31 janvier 1673, il s'est passé quelque chose en ce lieu. Des croix lumineuses, environnées d'étendards sont apparues dans le ciel, un bruit terrible a été entendu. Les troupeaux qui paissaient sur la lande se sont enfuis, épouvantés. Une heure durant, des chants célestes ont jeté l'étonnement et le mystère dans les métairies voisines... Ce jour-là naissait à Montfort-la-Canne, aujourd'hui Montfort-sur-Meu, celui que l'Église appelle du Le calvairebeau nom de Hérault de la Croix, Louis-Marie Grignion de Montfort, que le peuple se plaira à appeler « le bon Père de Montfort » Tout a commencé le 1er mai 1709, sous le règne de Louis XIV. À la fin de la mission qu'il venait de donner à Pont-Château, le Père de Montfort - il avait 36 ans - proposa à la paroisse enthousiasmée un contrat d'Alliance et l'établissement d'un Calvaire monumental. Cette idée de construire un calvaire grandiose, Montfort l'avait en tête depuis longtemps. Il avait d'ailleurs dans ses « bagages » de missionnaire un magnifique Christ de 2 mètres. L'emplacement qui fut choisi en définitive se situait sur la lande de la Madeleine, là où se trouvait jadis la léproserie du Pont (ainsi se nommait Pont-Château avant la Révolution).
    Pontchâteau (44)


    SCALA SANCTA DU CHEMIN DE CROIX

    Scala SanctaL'origine de la dévotion de la Scala Santa également appelée "Saint Escalier" provient de l'escalier que Jésus monta au cours de Sa Passion pour se rendre au prétoire de Ponce Pilate. L'on peut encore voir aujourd'hui les vestiges de cet escalier, qui ont été sanctifiés par le passage de notre Seigneur. L'on perpétue cette dévotion à Rome, et on peut y honorer des vestiges et des reliques de ce Saint Escalier, près de la Basilique Saint Jean de Latran. Au cours des siècles précédents, il est devenu coutume dans de nombreuses parties de l'Eglise catholique de construire des escaliers similaires à la Scala Santa de Rome. L'on peut en voir au Calvaire de la Madeleine de Pontchâteau (Loire Atlantique, France), ou encore, au début du Chemin de Croix de Lourdes. La première Scala Santa qui fut construite sur le continent Américain, fut édifiée en 1891 et se trouve au Sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré, (Québec, Canada). Le 13 novembre 1893, le pape Léon XIII ...

     

    LA CHAPELLE DU CALVAIRE

    Cette chapelle, construite en 1747 au pied de la butte du Calvaire, fut incendiée pendant la Révolution et reconstruite en 1821. 
    Nous pouvons admirer sur les murs une dizaine de fresques peintes par M. Lemasson de Nantes en 1943 puis restaurées en 1981. Elles racontent divers épisodes de la vie de Saint Louis-Marie de Montfort (1673-1716). 
    Par exemple (voir photos) :
    - Invité à déjeuner chez ses parents, il accepte à condition de pouvoir amener ses amis. Et il arrive avec des pauvres.
    - Il prêche devant la population locale au cours d’une mission.
    Le Christ en croix au dessus de l'autel fut sculpté sur les indications de Saint Louis-Marie de Montfort et planté en 1710 sur la butte. Les traits du visage ne se dévoilent qu'au pied de la Croix.
    La chapelle est au hameau Le Calvaire, à l’intersection de La D33 et de la D33a.

    LE CHEMIN DE CROIX

    Le site du Calvaire de Pont-Château est par dessus tout un lieu de pélerinage, mais, en raison de son emplacement géographique, c'est aussi un site touristique (il reçoit 80000 à 100000 pèlerins de touristes une année).  

    De la butte artificielle sur laquelle s’élève le calvaire proprement dit, on fait un tour d’horizon complet embrasant la Brière, la Brétesche, la forêt du Gâvre et les rives de la Loire.

     

     CHEMIN DE CROIX DE LA MADELEINE DU CALVAIRE


    TEMPLE DE JÉRUSALEM 

    Un clic pour lire

    Un clic pour ouvrir l'album photos

     
     

    Partager via Gmail Pin It

    53 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique