• L'histoire de Vence s'étend sur à peu près deux millénaires. Et les Vençois en sont fiers. Mais au fait, que sait-on de Vintium ? Cinzia Vismara a étudié avec précision et compétence la vingtaine  d'inscriptions romaines qui nous restent. C'est peu, c'est trop peu pour ressusciter la civitas Vintiensium dans sa vie quotidienne, alors que les auteurs de l'Antiquité se taisent. Devant ce silence des sources écrites, on ne peut que donner raison à Philippe Pergola qui réclame des fouilles - et des fouilles minutieuses dans notre cité. Un demi-millénaire de notre histoire gît, sans doute,  sous le pavement de la cathédrale.

     

     SITUATION   POUR VOUS GUIDER     LA LÉGENDE D'UN VILLAGE EN PROVENCE

    Situation nationale

    Situation locale

     

     BUREAU D'INFORMATIONS TOURISTIQUES
    Villa Alexandrine
    Place du Grand Jardin
    06140 Vence
    Tél. 04.93.58.06.38
    SITE WEB

    HÔTEL DE VILLE
    Place Georges Clémenceau
    06410 Vence
    Tél. 04 93 58 41 00
    SITE WEB

      Sur la côte, Saint Honorat fonde en 410 le monastère des îles de Lérins. Dans ce monastère sont formés de nombreux évêques dont certains occuperont l'évêché de Vence, comme Saint Véran, le premier grand nom de l'histoire de Vence. Mort en 492, son corps fut déposé dans un sarcophage de marbre qui est aujourd'hui , l'autel de sa chapelle.

    La légende de l'épée fleurie de Saint Véran.

    Les Vençois sont menacés par des Barbares "Wisigoths", Saint Véran revêtu de sa longue tunique et armé de sa crosse dorée, partit vers le camp des Barbares, sur sa mule accompagné d'un enfant qui portait une croix. L'évêque s'approcha du chef, Euric et lui dit humblement : " Je suis Véran, évêque de Vence. Je viens te supplier d'épargner ma cité et ses habitants, ô toi, roi des païens". A ces mots, le Barbare, furieux, saisit son épée, la fit tournoyer au-dessus de la tête du prélat, qui priait à voix basse. L'épée alla se planter dans un arbre à quelques pas de là. Euric s'avança vers le saint homme et lui dit : " Évêque, si mon arme demain est fleurie, je t'épargnerai, toi et ta cité". Saint Véran se retira près de l'arbre et resta prostré en implorant le ciel, jusqu'au matin. A l'aube l'épée est fleurie car pendant la nuit un liseron rouge s'était enroulé autour de l'épée. Le soir Euric levait le camp et Vence fut sauvée. Saint Véran reçu le titre de "Protecteur de la cité".

    Cathédrale Notre-Dame de la Nativité

    Présentation historique de Vence

    La partie historique de Vence se dévoile au sein d’une enceinte médiévale totalement préservée : ce cœur de ville regorge d’histoire tout en étant plein de vie.

    Une fois à l’intérieur des remparts on découvre de nombreuses ruelles où il fait bon vivre et où l’on a envie de flâner. En famille, en amoureux ou entre amis, cette balade vous invite à la rencontre des vençois et des commerçants : une expérience à taille humaine. C’est l’occasion de prendre le temps de boire un café ; de s’asseoir sur un banc au soleil… de se faire plaisir.

    Mais la cité historique c’est aussi une invitation à un voyage  à travers 2000 ans d’histoire. Cette visite vous fait découvrir les richesses patrimoniales de la ville à travers ses ruelles, ses places, ses monuments…ou encore ses fontaines. On y entre par l’une des cinq portes qui percent l’enceinte médiévale, on y découvre une magnifique Cathédrale ou on y boit de l’eau de la Foux qui coule aux multiples fontaines dont celle du Peyra, classée aux monuments historiques.

     

    La chapelle Notre-Dame de la Nativité

    Fleuron du patrimoine religieux vençois, la Cathédrale Notre-Dame de la Nativité, classée aux monuments historiques, construite à partir du XIè siècle, était le siège de l’ancien diocèse de Vence. 
    Bâtie sur l'emplacement d'un temple romain puis d'une église carolingienne, elle reflète dans son architecture et son mobilier l’incroyable richesse du patrimoine de Vence. On peut y voir un sarcophage gallo-romain du Ve siècle dit « tombeau de Saint Véran ». Sur plusieurs piliers et dans la chapelle du Saint Sacrement on peut admirer de magnifiques plaques sculptées carolingiennes à très beaux décors d'entrelacs.

     

    La fontaine du Peyra

    L'actuelle fontaine du Peyra, ou fontaine haute, a été réalisée en 1822 par l'architecte Étienne Goby. Elle a remplacé une autre fontaine qui datait de 1578 et avait elle-même pris la place d'une fontaine construite en 1439 par Ribellini.

    Elle est alimentée par l'eau de la source de la Foux. Cette source a alimenté Vence depuis l'époque romaine. Un premier aqueduc avait été réalisé dès le Ier siècle pour apporter l'eau à la cité et aux thermes. Jusqu'à la canalisation du Riou, en 1886, les fontaines haute et basse étaient les deux seules fontaines alimentant les habitants de Vence en eau potable. L'édifice est classé au titre des monuments historiques le 5 octobre 1920...

    Guide des hébergements
    Guide de l'hébergement à télécharger. Un clic sur le bandeau (PDF - 8,40 Mo)

    Un clic pour voir l'album photos

     
     
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    70 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique