• Bienvenue au château des Milandes

    Incontournable en Dordogne Périgord ! La visite du château des Milandes est une merveilleuse plongée dans la vie de château à l’époque de Joséphine Baker dont le destin reste hors du commun.

    Construit en 1489 par François de Caumont, seigneur de Castelnaud, à l’initiative de son épouse Claude de Cardaillac, ce château Renaissance jouit d’un merveilleux panorama sur la vallée de la Dordogne. Toits de lauzes, boiseries, larges fenêtres à meneaux et vitraux admirablement conservés constituent le charme architectural et esthétique du château. Les cheminées Renaissance côtoient les salles de bain Art-Déco, les gargouilles scrutent le jardin et ses magnolias centenaires.

    Vous ne trouverez dans l'album photos aucune photos de l'intérieur, nous n'avions pas la permission.

    La situation du château des Millandes

    Situation nationaleSituation locale

    Office de Tourisme de la Vallée et des Coteaux du Céou
    Le Bourg
    24250 DAGLAN
    Tél : 05.53.29.88.84
    SITE WEB

    Mairie de Castelnaud-la-Chapelle
    Le Bourg
    24250 Castelnaud-la-Chapelle
    Tél. 05 53 29 51 21
    SITE WEB

     
    Construite en 1489, cette demeure au charme envoûtant dévoile une architecture Renaissance avec de magnifiques éléments gothiques.

    Eminente famille de l’aristocratie française, originaire d’un fief en Lot-et-Garonne depuis le Xe siècle, les Caumont s’installent en Périgord dans la forteresse de Castelnaud grâce au mariage de Nompar IV de Caumont avec Jeanne de Castelnaud. L’austérité de la bâtisse de Castelnaud convainc le seigneur François de Caumont, arrière petit fils de Nompar IV de construire pour son épouse Claude de Cardaillac une demeure de charme laissant entrer la lumière.

    Grâce à de larges fenêtres à meneaux qu’il orne de splendides vitraux, grâce aux pièces largement ouvertes sur la vallée, Les Milandes devient la résidence des Caumont. Il conserve malgré tout les structures architecturales propres au Moyen Age, telles que tourelles, escaliers à vis, gargouilles.

     

    Les jardins du château des Milandes

    Commencez la visite par les jardins, c’est une introduction agréable au château, que vous aurez d’autant plus envie de visiter après l’avoir admiré sous toutes ses coutures. Ces jardins à la française, en terrasses et richement parés de fleurs multicolores, de buissons et de jets d’eau gracieux, sont inscrits aux Monuments Historiques. Flânez dans le parc, ses différents espaces et ayez plaisir, en toutes saisons, à deviner la végétation, vous émerveiller sur les arbres et les perspectives savamment travaillées pour former un tableau grandiose avec le château en toile de fond …

     

    L'histoire de madame Joséphine Baker

    "Tous les hommes n’ont pas la même couleur, le même langage, ni les mêmes mœurs, mais ils ont le même cœur, le même sang, le même besoin d’amour ".

    Une mère noire Américaine, Carrie Mac Donald et un père dont elle ne sait rien, peut-être d’origine Espagnole. Cet homme n’a jamais reconnu Joséphine qui fut toujours tiraillée par le fait d’être « ni noire, ni blanche ».

    Joséphine vit misérablement avec sa mère, son frère et ses deux sœurs. Très tôt, sa mère la place dans une famille de « blancs » afin qu’elle travaille pour ramener de l’argent. Ces périodes de grande pauvreté vont considérablement renforcer le caractère de la petite « Tumpie » qui cherchera rapidement à quitter le nid familial.
    Passionnée par la danse, elle organise et imagine des spectacles pour ses amis.
    Son caractère bien trempé la conduit très vite sur scène. En effet, habilleuse au départ dans la troupe du Booker Washington Theater, elle remplace un jour une danseuse malade et c’est le début d’une grande aventure artistique. A l’âge de 14 ans, elle gagne son premier cachet au théâtre de Saint Louis.

    Le spectacle des rapaces, étonnant !

    Tous les jours, un spectacle de rapaces est proposé aux visiteurs (sans suppléments de prix). Renseignez-vous selon la période de l’année, sur le site Internet du Château des Milandes. Grâce à deux fauconniers pédagogues et passionnés, vous allez rencontrer plusieurs hôtes des volières, qui vous montreront leur savoir en matière de vol majestueux, de vol en rase motte, de plongée pour attraper des animaux (factices). C’est un spectacle unique, très intimiste, qui a lieu au pied du château, donc dans un environnement magique

    Les volières sont également accessibles en dehors du spectacle, vous pouvez donc approcher les hiboux, les chouettes, les buses et autres aigles présents. En toute responsabilité, cela va sans dire, il ne faut pas les effrayer …

    La faim vous guette ? Rendez-vous à la brasserie, qui propose à toute heure des snacks et de bons repas pour profiter d’une pause agréable pendant votre visite. Au pied du château, vous profitez d’une vue fort agréable pour déguster une glace, prendre un café ou manger.

    En saison, sachez que des animations ont lieu, à l’intérieur du château ou dans les jardins, avec les fauconniers, pour les enfants et les adultes. Consultez le site Internet pour en savoir plus et voir l’agenda.

    Joséphine Baker, au service de la France libre

    Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, en septembre 1939, Joséphine Baker devient un agent du contre-espionnage, traité par Jacques Abtey (chef du contre-espionnage militaire à Paris). À cet effet, elle fréquente la haute société parisienne, puis se mobilise pour la Croix-Rouge. Après la bataille de France, elle s'engage le 24 novembre 1940 dans les services secrets de la France libre, toujours via le commandant Abtey, qui reste son officier traitant jusqu'à la Libération, en France puis en Afrique du Nord où elle est sous la protection de Si Ahmed Belbachir Haskouri, chef du cabinet khalifien du Maroc espagnol.

    Installée au Maroc entre 1941 et 1944, elle soutient les troupes alliées et américaines et se lance dans une longue tournée en jeep, de Marrakech au Caire, puis au Moyen-Orient, de Beyrouth à Damas, y glanant toutes les informations qu'elle peut auprès des officiels qu'elle rencontre.

     

    Un clic pour ouvrir l'album photos

    D'autres sites à visiter dans le département de la Dordogne

    La chapelle du château

    Angélique de Saint-Exupéry, la propriétaire de l’ancienne demeure de Joséphine Baker, a racheté la chapelle attenante pour la restaurer comme elle était au XVIe siècle.
    Elle trône, majestueuse, à deux pas des jardins. Sur la façade, les gargouilles veillent. Nonobstant l’humidité bien visible sur les murs, l’intérieur de la chapelle du Château des Milandes et ses anges en polychrome gardent tout leur charme. « C’est un petit bijou, bâti entre la fin de l’époque gothique et le début de la Renaissance », détaille Angélique de Saint-Exupéry, la propriétaire du château, émue en scrutant le lieu. « Au fil du temps, elle est devenue une étable, une écurie. À la fin du XVe siècle, elle a été rendue au culte. On y a ensuite célébré des mariages jusque dans les années 1970 », raconte-t-elle.

    UN JOLI VILLAGE : LIMEUIL
    LA BASTIDE DE MONPAZIER
    LA MAISON FORTE DE REIGNAC
    MARQUAY
    BEYNAC - CAZENAC - Partie I, le village
    BEYNAC - CAZENAC - Partie II, le château
    LES CABANES DU BREUIL

    EN PERIGORD NOIR, SAINT-AMAND-DE-COLY
    SAINT LEON-SUR-VEZERE
    LA ROQUE-GAGEAC, PLUS BEAU VILLAGE DE FRANCE
    SARLAT LA CANEDA, L'HISTORIQUE
    VILLAGE TROGLODYTIQUE DE LA MADELEINE
    LE CHÂTEAU DE COMMARQUE

     

    Partager via Gmail Pin It

    63 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique