• Louxor ou Louqsor, en arabe : الأقصر / al-uqṣur, est une ville située sur la rive droite du Nil, en Haute-Égypte, située à environ 700 km au sud du Caire et à environ 300 km au nord d'Assouan. Selon le recensement de 20061, c'est à présent une ville de 429 000 habitants2 — qui tous, vivent directement ou indirectement du tourisme —, ce qui la place au neuvième rang des villes égyptiennes.

    Il s'agit de la cité antique de Thèbes.

    Le site de Louxor, avec plus de quatre millions de visiteurs par an, est l'un des endroits les plus touristiques de l'Égypte et constitue la partie sud de l'ancienne Thèbes. Son temple, relié à celui de Karnak par un dromos, longue allée bordée de sphinx, fut érigé au XIVe siècle av. J.-C. sous le règne d'Amenhotep III. Il fut modifié par la suite par Ramsès II, qui y ajouta notamment six statues monumentales et deux obélisques, dont l'un, offert à la France en 1831, orne depuis la place de la Concorde à Paris.

     SITUATION   RENSEIGNEMENTS DIVERS   CONTES ET LÉGENDES DE L’ÉGYPTE ANCIENNE

    Situation nationale

    Situation locale

     

    Tourist Information - Nile Street
    Madinat Luxor
    Luxor
    SITE WEB

     

     

    Il s’agit des « Deux Frères » et autres contes de l’Égypte ancienne. « Il y avait une fois deux frères d’une seule mère et d’un seul père* : Anubis était le nom du grand, tandis que Bata était le nom du cadet… » Ainsi débute, à la manière d’un conte de Perrault, le conte des « Deux Frères », récit populaire transcrit par les scribes Inéna, Qagabou, Hori et Méremopê pour amuser l’enfance du prince Séthy-​Mérenptah, le futur pharaon Séthy II (XIIe siècle av. J.-C.). Le manuscrit hiératique sur papyrus qu’en possède le British Museum est l’exemplaire même qui a appartenu au prince ; on y lit au recto et au verso, en caractères extrêmement usés, cette suscription : « le flabellifère à la droite du roi… le général en chef, le fils du roi, Séthy-​Mérenptah »**. Le texte relate l’histoire de deux frères dont le plus jeune, en repoussant les avances de la femme de l’autre, est accusé faussement par celle-​ci et contraint à la fuite. Cette idée d’une séduction tentée par une femme adultère, qui ensuite se venge de celui qu’elle n’a pu corrompre, est une idée suffisamment naturelle pour s’être présentée plus d’une fois à l’esprit des poètes et des conteurs : rappelons, dans la Bible hébraïque, Joseph et la femme de Putiphar ; dans la mythologie grecque, Hippolyte et Phèdre ; dans « Le Livre des rois » de Firdousi, Siawusch et Soudabeh. Mais un point que personne de nos jours ne conteste, c’est que la version égyptienne est plus ancienne que celle des autres peuples, et que les mœurs et coutumes qu’elle dépeint ont la tournure particulière à celles des bords du Nil : « Tout y est égyptien du commencement jusqu’à la fin », dit Gaston Maspero, « et les détails même qu’on a indiqués comme étant de provenance étrangère nous apparaissent purement indigènes, quand on les examine de près… Je conclus, de ces faits, qu’il faut considérer l’Égypte, sinon comme un des pays d’origine des contes populaires, au moins comme un de ceux où ils se sont naturalisés le plus anciennement et où ils ont pris le plus tôt une forme vraiment littéraire ».
    Pharaon s’y révèle moins divin qu’on ne serait disposé à le croire par les scènes triomphales des bas-​reliefs
    L’autre grand intérêt de ce texte, c’est qu’à l’opposé des documents officiels qui nous disent ce que firent les Khéops, les Ramsès, les Thoutmôsis du monde admirablement idéal, le conte nous apprend ce qu’on disait d’eux dans les rues de Memphis. Pharaon s’y ...

    PRÉSENTATION DE LOUXOR

    Entreprise sous le règne d'Aménophis III (1386-1359), la construction du temple de Louxor sera confiée à Amenhotep. Le souverain et son architecte disparaîtront avant la fin des travaux. Aménophis IV, le futur Akhenaton, reniera le culte d'Amon au profit du dieu unique Aton. Il abandonnera Louxor à son clergé défroqué et fera construire sa nouvelle capitale à Tell el-Amarna. Son probable fils et successeur, Toutankhamon, ornera la colonnade de reliefs qui seront usurpés par Horemheb. Ramsès II (1279-1212) fera ajouter, devant la colonnade existante, une nouvelle cour hypostyle et le pylône monumental qui épargnera le reposoir à barques datant de Thoutmosis III, situé à l'extérieur de la construction initiale du temple.

    L'enceinte, beaucoup plus tardive, remonte aux rois nubiens du VIIIème siècle avant Jésus-Christ.

     

    LES PYRAMIDES

    Les pyramides montrent, pour leur époque, le grand savoir des ingénieurs égyptiens capables de faire s'élever de tels monuments avec des moyens très rudimentaires. Les méthodes de construction des pyramides égyptiennes demeurent incertaines. Les données documentaires et archéologiques sur ces chantiers gigantesques restent très fragmen-taires, tandis que les théories fleurissent et se multiplient, surtout depuis la fin du XIXe siècle. Des centaines d'ouvrages consacrés à la pyramide de Khéops prétendent avoir enfin réussi à percer le mystère qui entoure sa construction. Les théories se focalisent généralement sur la Grande pyramide, partant du principe qu'une méthode pouvant expliquer sa construction peut également s'appliquer à toutes les autres pyramides d'Égypte. En fait, rien ne permet d'affirmer que les mêmes méthodes aient été appliquées à toutes les pyramides, de tous types, toutes tailles et toutes époques.

     

    TOURISME A LOUXOR ET SES ENVIRONS

    Louxor se situe sur les rives du Nil. Visiter Louxor est une étape inévitable lors d’un voyage en Égypte. C’est très souvent le point de départ d’une croisière sur le Nil mais aussi et surtout la première étape de la découverte de la vallée du Nil.

    Autrefois dénommée Thèbes, les sites antiques ne manquent pas à Louxor : temple de Louxor, vallée des Rois, Karnak et j’en passe !

    Dans ce guide sur Louxor, nous allons évoquer plusieurs sujets utiles à la préparation d’un séjour à Louxor : que faire à Louxor, quoi visiter, où dormir à Louxor, comment s’y rendre, … Ce billet peut donc vous être utile si vous comptez visiter Louxor par vous-même mais également dans le cadre d’une croisière sur le Nil afin de vous aider à choisir les visites à faire !

    Le temple d’Hatchepsout

     

    Un clic pour ouvrir l'album photos

    Passez votre lecteur de QR code

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    39 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique